OM: André Ayew veut «prendre exemple sur Didier Drogba»

FOOTBALL Le Ghanéen a dit au revoir au Vélodrome...

Loic Becart

— 

André Ayew sous les couleurs de l'OM.
André Ayew sous les couleurs de l'OM. — BORIS HORVAT / AFP

André Ayew a passé beaucoup de temps, des larmes sur les joues, au pied des deux virages du stade Vélodrome samedi soir. Le match victorieux contre Bastia, lors de cette dernière journée de Ligue 1, a été son dernier sous le maillot de l’OM. Pour l’enfant d’Abedi Pelé, pour ce pur produit du centre de formation marseillais, ce moment des adieux était redouté.

« Ça fait un ou deux jours que je n’étais plus tout à fait moi-même car je pensais à tout ça, confie-t-il en zone mixte, encore saisi par l’émotion. Toute ma famille est venue du Ghana. Ca m’a fait énormément de bien, j’ai pu discuter avec elle car c’était quelque chose qui me tracassait ces deux derniers jours. »

André Ayew avait auprès des supporters marseillais l’image d’un guerrier sur le terrain. Ils avaient même lancé sur Twitter le mouvement #ProlongationdusoldatAyew. Dans son futur club, qu’il assure ne pas encore connaître, il essaiera d’avoir la même attitude.

« Je n’oublierai aucune seconde de ce que j’ai vécu ici. »

« Si je joue dans un autre club, je suis obligé de donner tout ce que j’ai aussi, explique-t-il. J’espère que ça va bien se passer et rester sur la durée dans mon prochain club. Je prends exemple sur Didier Drogba qui a quitté le club en tant que king et a réussi à devenir quelqu’un à Chelsea. Ca ne veut pas dire qu’il n’est plus l’enfant de Marseille. Je vais essayer de suivre cette voie-là et bosser dur. »

Une page se tourne donc pour André Ayew, qui aura passé en tout onze ans à l’OM, à partir du centre de formation. Il a gagné avec ce club deux Coupes de la Ligue et deux Trophées des champions. A titre personnel, il a aussi eu le titre de meilleur joueur africain de L1 cette saison. « Je n’oublierai aucune seconde de ce que j’ai vécu ici, surtout au centre de formation, insiste André Ayew. C’est là que tout a débuté. Je tiens à remercier tout le monde : le club, le centre, Pape Diouf, le président… »