Dérapage islamophobe: NKM réclame l'exclusion du maire de Venelles de l'UMP

POLEMIQUE Une procédure d’exclusion est en cours à l’encontre de Robert Chardon, après ses tweets appelant à interdire le culte musulman en France…

C.D.

— 

Nathalie Kosciusko Morizet le 14 mai au siège de l'UMP.
Nathalie Kosciusko Morizet le 14 mai au siège de l'UMP. — L.VENANCE / AFP

Le maire de Venelles Robert Chardon (UMP) s’attendait à être exclu de son parti après ses tweets appelant à «interdire le culte musulman en France».

«J'ai demandé qu'une procédure d'exclusion soit engagée pour des propos absurdes qui ne correspondent en aucune manière aux valeurs et au projet de l'UMP», a indiqué la vice-présidente du parti Nathalie Kosciusko-Morizet.

Un peu plus tôt,  Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice qualifiait ces propos «d’intolérables et d’incohérents». La tête de liste du parti de Nicolas Sarkozy pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur a indiqué sur son compte twitter que Robert Chardon «a été immédiatement suspendu» et qu’une procédure d’exclusion est en cours.

 

Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, a de son côté déploré des propos «choquants et stigmatisants qu’on ne peut accepter». «On reproche souvent aux musulmans de ne soi-disant pas respecter la laïcité, mais ce Monsieur ne doit pas connaître la laïcité, dans la mesure où elle permet à chacun de pratiquer sa religion», a déclaré Abdallah Zekri.

Regrettant des déclarations «déplorables, qui mettent de l’huile sur le feu», Abdallah Zekri a appelé à une réaction des dirigeants de l’UMP.