Top 14: Arbitrage, Europe... Comment le RC Toulon et Clermont sont devenus rivaux

RUGBY Les deux grosses écuries du championnat de France se rencontrent de nouveau dimanche...

Loic Becart

— 

Sébastien Tillous-Borde au duel avec Brok James lors de la finale de Champions Cup RC Toulon-Clermont le 2 mai 2015 à Twickenham.
Sébastien Tillous-Borde au duel avec Brok James lors de la finale de Champions Cup RC Toulon-Clermont le 2 mai 2015 à Twickenham. — Huw Evans/REX Shutterst/REX/SIPA

Ils sont inséparables. Toulon et Clermont sont devenus en quelques années les deux grands rivaux du rugby français. Deux semaines après la finale de Champions Cup qui les a opposés, les Varois et les Auvergnats se rencontrent en Top 14 dimanche soir. En jeu: une place en demi-finale du championnat. Retour sur la rivalité qu’entretiennent les deux équipes.

Au commencement, il y a une histoire d’arbitrage

Le duel entre le RCT et l’ASM commence véritablement en 2009, en demi-finale de Top 14. Ce jour-là, à la 70e minute, le pilier clermontois Zirakashvili marque un essai, validé par l’arbitre sans recours à la vidéo. Les Toulonnais sont fous de rage car ils estiment que le pilier avait lâché le ballon et non aplati. Le RCT sera éliminé après prolongations.

Trois ans plus tard, l’arbitrage est de nouveau au centre des débats après une défaite des Toulonnais à Clermont. Le président du RCT Mourad Boudjellal fait alors sa sortie la plus fameuse: «J’ai connu ma première sodomie arbitrale contre Clermont en demi-finale. Je viens de connaitre ma deuxième ce soir. Je n'aime pas ça. On pourra revoir les images non pas sur YouTube mais sur YouPorn.» Il sera suspendu 130 jours pour ces propos.

Une histoire d’Europe

La rivalité entre Toulon et Clermont s’inscrit aussi dans l’histoire de la Coupe d’Europe. A deux reprises, en 2013 et 2015, ces deux clubs se sont affrontés en finale. Et à chaque fois, Toulon a gagné. Le RCT a ainsi réalisé le premier triplé européen du rugby.

«L'effectif de Toulon est majoritairement composé de joueurs qui ont gagné la Coupe du monde, les Tri Nations ou la Coupe d'Europe et ces mecs-là ont l'habitude de disputer de tel match, reconnaissait le Clermontois Jonathan Davies après la dernière finale à Twickenham. Ils avaient peut-être un surplus d'expérience sur nous.»  

Cette saison, une histoire de domination et de vraie-fausse revanche

Les Toulonnais semblent avoir pris l’avantage sur les Clermontois pour cet exercice 2014-2015. Les hommes de Bernard Laporte sont leaders du Top 14 avant l’affrontement de dimanche. Ils l’ont emporté au match aller (27-19) et restent sur la bonne impression de Twickenham. Pour Clermont, deuxième et luttant aussi pour une qualification en demi-finale, il y aura forcément un parfum de revanche, non?

«On ne peut pas parler de revanche car même s'ils gagnent contre nous, ils ne seront pas champions d'Europe pour autant», rappelait le talonneur du RCT Jean-Charles Orioli une semaine avant ce choc. Le capitaine de l’ASM Damien Chouly est du même avis: «Ce ne sera pas une revanche de la finale par contre c'est un concurrent direct pour la qualifiation donc on sait que si on les bat, on passe devant.»