OM-Monaco: Le «Jardiniers FC» se fait menacer et voler sa bâche par des supporters de l'OM

FOOTBALL Mais les fans des jardiniers de Louis-II le prennent avec le sourire et y voient leur «consécration»...

Loic Becart

— 

Le Jardiniers FC et sa "bâche invisible" lors d'OM-Monaco, le 10 mai 2015.
Le Jardiniers FC et sa "bâche invisible" lors d'OM-Monaco, le 10 mai 2015. — Capture d'écran Twitter.fr

Fidèles à leur réputation, les membres du Jardiniers Fan club préfèrent en rire. Ces supporters décalés de Monaco, qui ont pris comme mascotte les jardiniers du stade Louis-II, ont connu une petite mésaventure dimanche soir. Elle a eu lieu aux abords du stade Vélodrome, juste avant le match des Monégasques contre l’OM.

«On s’est garé vers 18h30 et dès que nous sommes sortis, des jeunes sont venus aux nouvelles comme on dit, explique Yannick, un fondateur du Jardiniers FC. On ne portait pas de signes de supporters de Monaco, car on n’était pas là pour provoquer. Mais comme notre voiture était immatriculée 06…»

Béquilles, ceintures et corps à corps

Ces quelques supporters de l’OM repèrent la bâche des Monégasques. Une banderole d’un groupe de supporters adverse peut être considérée comme un trophée pour certains ultras. Alors les Marseillais veulent la récupérer.

«Ils nous ont menacé avec des béquilles, des ceintures, ils sont venus au corps à corps, poursuit Yannick. Nous, on lâche la bâche, car on n’est pas venu pour se battre, ce n’est pas dans notre esprit.»

Le match se passe sans autre incident pour le JFC. Quelques heures après, la photo de la bâche volée fait son apparition sur les réseaux sociaux. «On a été content de la revoir, ça nous fait de la pub, rigole Yannick. Sur Facebook, les voleurs nous ont contactés en privé et nous ont dit qu’ils ne se revendiquaient d’aucun groupe de supporters de l’OM. On prend ça bien. Voir cette banderole exposée en trophée comme si tout le monde la voulait, c’est la consécration du Jardiniers FC! C’est que du bonheur!»

«Ce n’est pas très thug life»

Côté marseillais, c’est plutôt la soupe à la grimace. Car s’attaquer à une bande de fans connue pour son autodérision et son second degré, «ce n’est pas très thug life», comme dit Yannick. Sur Twitter, plusieurs d’entre eux se sont montrés solidaires de leurs homologues monégasques. «On ne met pas tous les supporters dans le même panier, heureusement ils ne sont pas tous comme ceux qui nous ont attaqués», souligne le fondateur du JFC.

Et pour la dernière de Monaco à Louis-II cette saison, samedi, les Marseillais pourraient même avoir droit à un petit clin d’œil de la part du Jardiniers FC. Quand on vous dit qu’ils ne sont pas rancuniers…