Marseille: Les candidats à la reprise de la SNCM ont 9 jours pour améliorer leurs offres

ECONOMIE La période d'observation a été prolongée jusqu'en novembre...

M.P. avec AFP

— 

Une nouvelle audience a été fixée au 27 mai.
Une nouvelle audience a été fixée au 27 mai. — AFP

Le tribunal de commerce de Marseille a accordé lundi un délai jusqu'au 20 mai aux repreneurs potentiels de la SNCM pour qu'ils améliorent leurs offres de reprise. La compagnie a été placée en redressement judiciaire en novembre.

Selon le tribunal, les trois offres de repreneurs potentiels (celles de Baja Ferries, du transporteur corse Patrick Rocca et de l'ancien directeur du port de Marseille Christian Garin) ne sont «pas recevables en l'état». Il leur a accordé un délai de 9 jours pour améliorer leurs offres.

Il a également prolongé la période d'observation jusqu'en novembre, selon France 3 Provence-Alpes.

 

Lors d'une audience du tribunal le 22 avril, le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, avait requis une prolongation de la période d'observation de six mois. Mais la semaine dernière, la Commission européenne avait demandé également à la France d'accélérer le traitement du dossier de la compagnie.

Dans un courrier adressé au gouvernement et aux administrateurs judiciaires, elle se disait prête à à accepter un nouveau délai «d'un mois voire de deux mois» afin de «ne pas compromettre les efforts engagés aux fins d'une solution». Le tribunal de commerce a fixé une nouvelle audience au 27 mai.

«Les bateaux de la SNCM ou du repreneur navigueront cet été, permettant de transporter les clients passagers et fret entre la Corse, le Maghreb et Marseille», se réjouit la compagnie dans un communiqué.