OM-Monaco: Il y a quinze ans, Christophe Galtier et Marcelo Gallardo s’écharpaient dans le tunnel

FOOTBAL En 2000, l'Argentin avait reçu des coups sur le chemin qui menait aux vestiaires du Vélodrome...

Journaliste afp
— 
L'entraîneur stéphanois Christophe Galtier.
L'entraîneur stéphanois Christophe Galtier. — Pierre Minier / Ouest Médias / SIPA

Il y aura forcément une petite tension particulière ce dimanche soir entre l’OM et Monaco. Les deux équipes s’affrontent au Vélodrome avec comme objectif la troisième place qualificative en Ligue des champions. Monaco l’occupe pour l’instant et les Marseillais sont à cinq points derrière.

Mais en matière de match tendu entre les deux équipes, il sera difficile de rivaliser avec celui de la fin de saison 1999-2000. Alors que Marseille lutte pour son maintien et Monaco pour le titre, le sens du mot affrontement entre les deux équipes prend tout son sens. La première période est marquée par des fautes, avec un carton rouge de chaque côté.

«Ca a duré vingt secondes mais ça m'a paru éternel», se souvient Gallardo

Dans le tunnel du Vélodrome, qui mène aux vestiaires, les choses s’enveniment et personne ne sait vraiment ce qu’il s’est passé, tant les versions divergent. Ce soir d’avril 2000, aucune caméra n’était présente et il faut s’en remettre aux témoignages des deux principaux protagonistes de l’histoire: l’Argentin du Rocher Marcelo Gallardo et Christophe Galtier, alors entraîneur-adjoint de l’OM.

Une bagarre éclate et Gallardo est la cible de coups. «T’attendre dans le tunnel à la mi-temps comme ça pour te filer une trempe pareille, c’est quelque chose de très argentin finalement, racontait Gallardo en 2013 au magazine So Foot. Ils ont bloqué l’entrée du tunnel quelques instants pour que mes coéquipiers ne puissent pas entrer. Ça a duré vingt secondes, mais ça m’a paru éternel. Marseille avait besoin de gagner et ils ont réussi leur coup finalement…»

«Je ne l'ai jamais frappé et je prends six mois de suspension...», regrette Galtier

Parmi les Marseillais accusés dans cette affaire, on trouve donc Christophe Galtier. «J'ai senti un coup très violent sur la nuque, rapportait à l’époque le joueur monégasque. Galtier m'a empoigné la chevelure et l'arrière du cou. » Mais le Marseillais se défend d’avoir été un protagoniste de cette histoire. «J’ai été lourdement sanctionné alors qu’il n’y a pas d’image, se justifiait-il encore en novembre 2014, sur le plateau de BeIn Sports. Je ne l’ai jamais frappé et je prends six mois de suspension…»

Marcelo Gallardo reçoit un carton rouge dans les vestiaires et écopera d’un match de suspension. Il recevra peu de soutien de la part de l’AS Monaco. Cela marquera le début du divorce entre les deux. Quant à Christophe Galtier, suspendu par son employeur puis par la Ligue, il quittera l’OM en avril 2001. Pour l’anecdote, l’OM a remporté ce fameux match 4-2 et sauvera sa peau en L1. Cela n’empêchera pas Monaco d’être sacré champion deux semaines plus tard.