RC Toulon: Mourad Boudjellal s'est senti comme «en pyjama au milieu de la rue» après la victoire

RUGBY Le président du RCT est resté dans le vestiaire pendant toute la finale de Champions Cup...

Loic Becart

— 

Le président  du RC Toulon Mourad Boudjellal et le trophée de la Champions Cup à l'aéroport de Hyères-Toulon, le 3 mai 2015.
Le président du RC Toulon Mourad Boudjellal et le trophée de la Champions Cup à l'aéroport de Hyères-Toulon, le 3 mai 2015. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Mourad Boudjellal doit connaître par coeur, au cm² près, le vestiaire du stade de Twickenham. Pendant la finale de Champions Cup contre Clermont samedi, le président du RCT y est resté enfermé pour ne pas voir le match. Après la victoire de ses hommes, il a eu du mal à contenir son émotion.

«J'avais la télé mais pas le chronomètre, explique-t-il dans les colonnes de L'Equipe. A un moment, on me dit qu'il reste cinq secondes. Je compte jusqu'à sept et je vais sur le terrain. J'ai vu mes joueurs qui s'embrassaient, je me suis senti dans la peau du mec en pyjama au milieu de la rue...»

Sa femme l'empêche de quitter le stade à la pause

Allant toujours plus loin dans la superstition, Mourad Boudjellal a bien failli ne pas vivre ce moment. «Avant ce match, j’avais la certitude qu’on allait perdre, ajoute-t-il auprès du journal La Provence. Alors, quand j’ai vu l’évolution du score en 1re période, j’ai envoyé un SMS à mon épouse, installée en tribunes, pour lui dire qu’on allait partir à la mi-temps. Mais elle m’a convaincu de rester, elle était sûre qu’on allait la gagner, cette troisième coupe d’Europe!»

Lors de la première victoire du RCT en Coupe d'Europe en 2013, à Dublin et déjà contre Clermont, Mourad Boudjellal avait suivi une bonne partie du match dans un taxi qui faisait le tour du stade.