OM: Gignac, Ayew... Le jackpot raté du club au mercato estival

FOOTBALL L'OM aurait pu combler son déficit de la saison précédente avec ses joueurs en fin de contrat...

Loic Becart

— 

André-Pierre Gignac félicité par André Ayew après un but contre le PSG, le 5 avril 2015.
André-Pierre Gignac félicité par André Ayew après un but contre le PSG, le 5 avril 2015. — Claude Paris/AP/SIPA

Beaucoup de reproches sont faits à l’OM en ce moment. Sur le terrain, bien sûr, mais aussi en coulisses. Nombre de supporters reprochent notamment à la direction la gestion des joueurs en fin de contrat. Seul Jérémy Morel est bien parti pour prolonger. André Ayew, Rod Fanni et André-Pierre Gignac sont quant à eux de plus en plus proche d’un départ gratuit vers d’autres horizons.

20 Minutes a calculé la somme que pourrait perdre l’OM rien qu’avec ces trois joueurs. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur le calculateur de valeurs créé par les économistes et géographes du sport du CIES, en Suisse. Nous avons imaginé un an de contrat supplémentaire pour les joueurs concernés, afin d’obtenir un prix de transfert. Nous avons également relevé les estimations du site anglais Transfertmarkt, qui évalue les prix de nombreux joueurs européens.

Pour Gignac, l’OM aurait tout de même perdu sur investissement

A l’été 2010, André-Pierre Gignac quitte Toulouse pour 18 millions d'euros. Cinq ans plus tard, l’attaquant international semble proche d’un départ vers la Russie et le Dynamo Moscou. Selon le CIES, avec juste un an de contrat en plus, l’OM aurait pu le vendre entre 8,1 et 9,4 millions. Les Britanniques de Transfermarkt le voient à 12,3 millions sur le marché. APG aurait donc été certainement vendu moins cher que son prix d’achat, mais la somme aurait quand même fait du bien aux finances de l’OM.

André Ayew, le made in Marseille qui pouvait rapporter gros

Le Ghanéen est un pur produit de l’OM, formé au club à partir de 2005. Dix ans plus tard, le fils d’Abedi Pelé pourrait prendre son envol. L’Italie, avec l’AS Rome, devrait l’attendre, même si le joueur a démenti cela sur Twitter.

 

Dommage, car l’OM aurait pu en tirer un bon prix: entre 5 et 6 millions d’euros pour les économistes de Suisse, presque le triple pour Transfermarkt qui l’évalue à 14,7 millions. Ca aurait pu être le plus gros transfert d’un joueur formé à l’OM depuis celui de Samir Nasri pour Arsenal en 2010, pour environ 17 millions.

Rod Fanni, pour quelques euros de plus

Le défenseur marseillais a déjà officialisé son départ. Il annonçait avant OM-PSG qu’il disputerait son dernier «Classique» sous les couleurs marseillaises. A 33 ans, le Martégal est le joueur en fin de contrat dont la valeur est la plus basse sur le marché des transferts. Le CIES l’estime à 500-600.000 euros, quand Transfermarkt miserait encore 1,2 million sur lui. Une somme que le club aurait pu encaisser au mercato estival précédent, l’OM ayant voulu le vendre à cette époque.

Un joli pactole passe sous le nez de l’OM

En prenant en compte les estimations basses et hautes retenues, le club de Vincent Labrune passerait donc à côté d’un jackpot estimé entre 13,6 et 28,2 millions d'euros. Quand on sait qu’à la fin de la saison 2013-2014 l’OM affichait un résultat négatif de 12,5 millions d’après la DNCG, ces trois ventes auraient pu aider.