Marseille: Ecroué pour escroquerie, il est soupçonné aussi de terrorisme

FAITS DIVERS Un individu de 30 ans, mis en examen et écroué pour escroquerie, est également suspecté d'appartenir à un réseau ismaliste radical...

G.D.

— 

Le quartier où a eu lieu l'arrestation à Marseille.
Le quartier où a eu lieu l'arrestation à Marseille. — Google maps

Pour l'instant, l'individu a été mis en examen et écroué, jeudi, pour escroquerie à Marseille. Mais son dossier pourrait être repris par le parquet antiterroriste à Paris, selon La Provence. Cet homme de 30 ans est suspecté d'islamisme radical.

Capuche et lunettes noires

Son arrestation date de mardi, au moment où il retirait de l'argent à un distributeur de billets, avenue Mendès-France, dans le 8e arrondissement de Marseille. La Brigade anti criminalité (Bac) avait repéré l'homme qui portait une capuche et des lunettes de soleil à 4h du matin.

«Des livres du parfait petit terroriste»

Arrivés à son domicile, dans le quartier de Bonneveine (8e), les policiers marseillais ont saisi une trentaine de cartes bleues volées et une vingtaine de téléphones portables. Mais les enquêteurs ont également retrouvé «des livres du parfait petit terroriste», selon une source. L'homme était, d'après un enquêteur, aussi en possession de «documents relatifs au financement d'un éventuel départ vers la Syrie».

Pisté par le Renseignement intérieur

Le Renseignement intérieur avait d'ailleurs une «fiche S», sûreté de l'Etat, à son nom. Le suspect trouvait visiblement des financements en proposant de louer des appartements fictifs. Avec les documents administratifs réclamés aux locataires intéressés, il ouvrait des comptes bancaires et souscrivait des crédits.