OM: Russie, Arabie Saoudite… Non, le vrai paradis des anciens Marseillais, c’est la MLS

FOOTBALL Ils sont nombreux à briller outre-Atlantique, ou à y avoir laissé un bon souvenir...

Loic Becart

— 

Benoît Cheyrou avec le Toronto FC.
Benoît Cheyrou avec le Toronto FC. — JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le mercato d’été approchant, le lot de rumeurs de transferts grossit de jour en jour. Celui des destinations exotiques aussi: la Russie est une piste sérieuse pour André-Pierre Gignac, la rumeur concernant Bielsa et l’Arabie Saoudite a refait son apparition. Mais la vraie destination de rêve pour des anciens Marseillais, c’est l’Amérique du Nord et son championnat, la Major League Soccer (MLS).

Cheyrou, une adaptation express

Plusieurs anciens Olympiens sont partis s’y refaire la cerise. Dernier en date: Benoît Cheyrou. Après avoir résilié son contrat avec l’OM, il a signé avec Toronto en janvier et se fait plutôt bien à son nouvel environnement. En quatre matchs, il a déjà inscrit un but, donné deux passes décisives et a même déjà porté le brassard de capitaine.

«C’était un grand signe de confiance de la part de l’entraîneur, expliquait-il à la presse nord-américaine mi-avril. Capitaine ou non, il n’y a aucune différence pour moi. Fais ton travail, aide des partenaires et parle dans le vestiaire. Je pense que je peux aider l’équipe comme ça.»

Peter Luccin avait montré la voie

Benoît Cheyrou aura peut-être l’occasion de croiser sur les pelouses son ancien co-équipier Ronald Zubar. L’ex-défenseur marseillais a aussi traversé l’Atlantique en janvier pour rejoindre les New York Redbulls. Lui et ses partenaires sont en tête de la conférence Est.

 

Welcome to hellNYR#DC 2-0⚽ great job boys

Une photo publiée par Zubar Ronald (@zubarronald) le 22 Mars 2015 à 20h19 PDT

 

Ces deux arrivées d’anciens Marseillais ne sont que les dernières d’une longue série. Le premier à avoir montré la voix, c’était Peter Luccin. Il vient de mettre un terme à sa carrière après deux saisons à Dallas. Après lui, d’autres ex-porteurs du maillot bleu et blanc ont atterri dans ce championnat au cours de leur carrière. Certains n’avaient pourtant pas brillé au Vélodrome, loin de là.

Oui, Andres Mendoza sait marquer

Il y a par exemple Tyrone Mears. Depuis le début de l’année, il a déjà joué autant qu’en une saison à Marseille, en 2008-2009, et s’est déjà imposé comme titulaire aux Sounders de Seattle. «Quand je suis arrivé ici, l’entraîneur m’a dit que l’équipe était fantastique en attaquant mais devait s’améliorer défensivement, racontait le défenseur dans une interview le 15 avril. On travaille dur pour cela.»

Et qui se souvient d’Andres Mendoza? Son passage à l’OM avait été une catastrophe en 2005-2006 (un but en onze rencontres). Quelques années après, il plantait 15 pions en une saison et demi avec les Colombus Crew.