Champions Cup: Le RC Toulon peut dire merci à Habana et Halfpenny

RUGBY A eux deux, ils ont inscrit les points permettant à Toulon d'aller en finale de Coupe d'Europe pour la troisième fois de suite...

Loic Becart

— 

La joie de Bryan Habana après son essai lors de Toulon - Leinster le 19 avril 2015 au stade Vélodrome.
La joie de Bryan Habana après son essai lors de Toulon - Leinster le 19 avril 2015 au stade Vélodrome. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Ce fut dur, mais ils l’ont fait. Les Toulonnais se sont qualifiés dimanche au Vélodrome pour leur troisième finale européenne consécutive en battant Leinster au bout des prolongations (25-20). De quoi donner quelques sueurs froides aux hommes de Mourad Boudjellal.

«J’avais même programmé comment être digne dans la défaite mais finalement il n’y en a pas eu besoin», affirme le président du RCT, un peu plus soulagé après le coup de sifflet final. «Si on avait été plus serein, on aurait pu gagner plus largement», analyse l’entraîneur Bernard Laporte.

«Des fois, on me demande pourquoi je fais signer des stars...»

Les deux équipes ont en effet pratiqué un jeu très brouillon, avec beaucoup de pénalités concédées côté varois. «On n’était pas dans un grand jour, avec une grande fébrilité, confie Bernard Laporte. Bravo à tous les joueurs pour s’en être sortis. Une mention spéciale pour Leigh Halfpenny et Bryan Habana: eux n’ont pas été bons, ils ont été énormes.»

Le premier a inscrit la bagatelle de 20 points au pied tandis que le second a marqué le seul essai du RCT en prolongation, grâce à une interception et une course de 50m. «J’étais au bon endroit, au bon moment», souffle Bryan Habana. «Des fois on me demande pourquoi je fais signer des stars, ajoute Mourad Boudjellal. Voilà la réponse: l’essai qu’il faut, au moment où il le faut.»

La revanche de 2013 à Twickenham

Le prochain endroit et le prochain moment, ce sera le 2 mai à Twickenham pour la finale 100% française contre Clermont. Les Auvergnats ont sorti samedi les Saracens. Ce sera le remake de la finale de 2013, la première remportée par le RCT. Aujourd’hui, les joueurs de Bernard Laporte visent un troisième trophée européen consécutif.

«Clermont, ça va être compliqué, admet Mourad Boudjellal. Ils vont avoir une très grosse envie aussi, depuis le temps. Dans le rugby, l’envie et le ressentiment comptent et là, ils sont du côté de Clermont.» Verdict en Angleterre.