Champions Cup: Sans briller, le RC Toulon rejoint Clermont en finale

RUGBY Il a fallu aller en prolongation pour arracher cette qualification...

Loic Becart
— 
Le joueur du RC Toulon Matt Giteau lors de Toulon-Leinster au stade Vélodrome, le 19 avril 2015.
Le joueur du RC Toulon Matt Giteau lors de Toulon-Leinster au stade Vélodrome, le 19 avril 2015. — BORIS HORVAT / AFP

Il y aura donc une finale de Champions Cup 100% française le 2 mai à Twickenham, le temple du rugby anglais. Après Clermont samedi, le RC Toulon s'est à son tour qualifié dimanche en battant les Irlandais de Leinster. La manière n'a pas été présente mais qu'importe, l'essentiel est là.

Brouillon de rugby

Une action résume bien le match. A la 5e minute, après un cafouillage du Leinster dans son en-but, Chris Masoé croit en profiter en aplatissant le ballon. Seul problème, le Toulonnais était hors-jeu au début de l’action. Des imprécisions, des fautes, des passes mal assurées et finalement pas d’essai, ce sera le lot du match. Tout se joue donc au pied entre Leigh Halfpenny et le buteur du Leinster Ian Madigan. Ce dernier prend l’avantage: 6-9 à la pause.

Le festival de cagades continue côté toulonnais en début de seconde mi-temps avec deux en-avant grossiers de Frédéric Michalak. Ce dernier sort d’ailleurs rapidement. Mais ça ne change rien. Les hommes de Bernard Laporte peinent toujours autant à être dangereux. Bref, dans ce brouillon de rugby d’un côté comme de l’autre, il faut de nouveau s’en remettre au pied des buteurs. A ce petit jeu, les deux équipes arrivent à égalité à la sirène (12-12).

Habana libère le Vélodrome

Les deux équipes n'ont pas réussi à amener un seul ballon proprement dans les 22 adverses en 80 minutes, pourquoi réussiraient-elles en vingt minutes de prolongation? On le pense quelques minutes. Le duel Halfpenny-Madigan continue et cette fois le Toulonnais prend l'avantage dans les dernières secondes (18-15). Juste après, Habana intercepte une balle au milieu du terrain et va, enfin, marquer le premier essai de cette partie et délivrer le Vélodrome (25-15).

Mais il y a encore dix minutes à tenir et le Leinster marque un essai collectif non transformé (25-20). Le RCT tient bon ensuite pour garder son ticket en finale dans la poche.

Le club de Mourad Boudjellal est donc toujours en lice pour un incroyable triplé européen. A Twickenham, le RCT pourrait boucler la boucle puisque son premier sacre en 2013, il l'avait obtenu en battant... Clermont.