Marseille: La région PACA ne respecte pas le quota des logements sociaux

IMMOBILIER Les communes s'exposent à des pénalités...  

20 Minutes avec AFP

— 

La cité de la savine située dans le 15è arrondissement de Marseille.
La cité de la savine située dans le 15è arrondissement de Marseille. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca) arrive en tête du «palmarès» des régions qui ne respectent pas le quota de logements sociaux imposé par la loi SRU, ce qui  expose les communes à des pénalités financières et à une action renforcée des préfets.

La région compte 86 communes carencées, dont cinq, jugées particulièrement récalcitrantes, qui voient leurs pénalités quintuplées, comme le prévoit la loi depuis le 1er janvier, pour les communes n'ayant atteint leurs objectifs ni sur 2011/2013, ni sur les trois derniers trimestres 2013. Il s'agit de quatre communes des Alpes-Maritimes (Tourrette-Levens, Pégomas, Contes et Le Rouret) et une du Var (Solliès-Toucas).

Retard

Après la région Paca, vient l'Ile-de-France, qui affiche 40 communes carencées. Suivent le Languedoc-Roussillon avec 33 communes carencées et la région Rhône-Alpes qui en compte 22. Ensuite arrivent l'Aquitaine (12), l'Alsace (11), le Nord-Pas-de-Calais (5), Midi-Pyrénées (3), le Centre et les Pays-de-la-Loire (2) la Haute-Normandie (1) et la Corse (1).

Au final, deux tiers des 1.022 communes concernées par la loi SRU ont dépassé leurs objectifs sur la période 2011-2013. Ces 1.022 communes ont construit près de 140.000 logements sociaux, soit 156% de l'objectif de 90.000 qui leur avait été fixé par l'Etat pour rattraper leur retard en la matière.