Guy Teissier a une longueur d'avance

©2007 20 minutes

— 

Qui servira de sparring-partner à Guy Teissier ? Député de la 6e circonscription depuis 1993, le maire (UMP) des 9e et 10e arrondissements part très largement favori aux législatives. Au deuxième tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy a recueilli 60,8 % des voix dans sa circonscription. Guy Teissier se dit « confiant et respectueux de [ses] adversaires ».

Face à lui, le PS a investi Ferten Djendoubi, qui fait là sa première campagne législative. La gauche misait beaucoup sur une victoire de Ségolène Royal pour enclencher une dynamique dans la 6e circonscription. Mais Ferten Djendoubi ne part pas vaincue : « Mon objectif est d'être au second tour », explique-t-elle. Une situation plus que probable : au premier tour de la présidentielle, Royal a recueilli 23,1 % des voix dans la 6e.

Très haut lors des dernières législatives (23,9 %), le FN est en embuscade. Sa candidate, Michèle Carayon se dit sûre d'être au deuxième tour, « comme d'habitude ». Lors de la présidentielle, Jean-Marie Le Pen a fait 13,6 % des voix dans la circonscription. « Des électeurs FN se sont reportés sur Sarkozy, mais ils vont nous revenir » analyse Michèle Carayon. La donne pourrait être bouleversée par l'UDF-Mouvement démocrate : François Bayrou a recueilli 14,9 % des voix dans la 6e. « Avec 500 voix de plus, on peut se maintenir au deuxième tour des législatives », calcule Michel Collet, candidat du nouveau parti centriste.

Côté dossiers locaux, tous les candidats comptent évoquer la création du parc naturel des calanques, la réhabilitation des cités de la Soude et de la Cayolle, et le maintien de l'hôpital Sainte-Marguerite. Ferten Djendoubi compte lancer le débat sur les « transports en commun en site propre jusqu'au campus de Luminy ». Guy Teissier martèle qu'il se bat « pour le maintien des services publics » dans les quartiers. Quant à Michèle Carayon, elle veut mettre l'accent sur le projet de grande mosquée de Marseille, qui doit voir le jour dans le 15e arrondissement : « Ce n'est pas sur notre circonscription, mais cela concerne tous les Marseillais. »

carte La 6e circonscription regroupe près de 70 000 électeurs dans le 9e arrondissement et une partie des 10e et 11e arrondissements. Au premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy y est arrivé en tête avec 38,1 % des voix.