OM: Le départ de Gignac est «acté depuis 2013» pour Vincent Labrune

FOOTBALL Mais «s'il revoit ses émoluments à la baisse», Gignac pourrait rester, précise le président de l'OM...

Loic Becart

— 

L'attaquant de Marseille André-Pierre Gignac célèbre son but marqué contre Caen, le 27 février 2015.
L'attaquant de Marseille André-Pierre Gignac célèbre son but marqué contre Caen, le 27 février 2015. — C. Paris/AP/SIPA

Restera, restera pas? Le cas André-Pierre Gignac n'est officiellement toujours pas réglé à l'OM. Dans les esprits, son départ de Marseille en fin de saison ne fait pas de doute. L'attaquant olympien arrive en fin de contrat au mois de juin. Les contacts entre l'agent de Gignac et la direction marseillaise sont d'ailleurs au point mort.

«J'ai une très bonne relation avec Vincent Labrune au regard de laquelle je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de lui parler depuis octobre», reconnaît dans L'Equipe Jean-Christophe Cano, l'agent de l'avant-centre. «Jean-Christophe Cano a raison, nous ne nous sommes pas reparlé depuis octobre pour la simple et bonne raison que le départ d'André-Pierre est acté depuis l'automne 2013», confirme le président de l'OM Vincent Labrune, toujours dans le quotidien sportif.

Rester ou partir vers Moscou?

Il existe toutefois une chance pour qu'APG reste dans la cité phocéenne, mais tout est une question d'argent. «S'il souhaite prolonger son contrat et qu'il est disposé à revoir ses émoluments à la baisse, alors on le recevra avec plaisir pour discuter», assure Vincent Labrune.

Sinon, Gignac filerait vers le Dynamo Moscou, où un gros salaire et une grosse prime à la signature pourraient l'attendre. Si jamais des contacts existent... «C'est faux d'autant qu'il n'y a eu aucun échange avec ses dirigeants», assure Jean-Christophe Cano.