Méditerranée: La préfecture maritime appelle à la prudence en mer

SECURITE Le vent devrait encore souffler ce week-end...

A.R.
— 
Marseille le 24 avril 2012 - Une personne se promène sur la plage du prophète par grand vent
Marseille le 24 avril 2012 - Une personne se promène sur la plage du prophète par grand vent — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

La préfecture maritime de la Méditerranée demande aux usagers de la mer la plus grande prudence pour le week-end de Pâques. Les prévisions météorologiques rapportent une mer peu agitée près des côtes, à forte au large, et des vents de nord-ouest encore relativement importants, de 20 à 40 nœuds voire 50 nœuds dans le Golfe du Lyon samedi avec des creux de 0,5 mètre près des côtes à 4 mètres au large.

«La Méditerranée est en effet trompeuse, souligne la préfecture. Le vent souffle en réalité plus fort en Méditerranée qu’en Bretagne. Il peut compliquer la tâche des sauveteurs bénévoles et professionnels même expérimentés.»

«Une chute peut souvent être fatale»

En 2014, le CROSS MED a enregistré une activité très soutenue lors des journées où le vent souffle très fort. 72% des opérations sont à relier à la plaisance et 12% concernent les loisirs nautiques. «Une chute peut souvent être fatale lorsque les vents et les courants éloignent l’usager de son embarcation ou de son engin nautique», d'après la préfecture maritime de la Méditerranée. Au total, 44 personnes sont mortes en mer, dont 14 plongeurs.

«Durant les épisodes de vents importants, les usagers inexpérimentés, mal équipés, en mauvaise condition physique doivent apprendre parfois à renoncer à toute sortie pouvant s’avérer dangereuse pour eux en mer», souligne la préfecture maritime. Elle demande aux plaisanciers d'emporter VHF, téléphone portable, fusée de détresse ou lampe flash et des gilets de sécurité.