Marseille: Un canadair fait deux largages dans le 11e arrondissement

FAITS DIVERS Attisé par un fort mistral, le feu a parcouru 2 hectares...

A.R.
— 
Plusieusr départs de feu se sont déclarés jeudi soir.
Lancer le diaporama
Plusieusr départs de feu se sont déclarés jeudi soir. — BMPM- Nicolas Zucchelli

Plusieurs départs de feu se sont déclarés jeudi soir, à partir de 18h30 dans le 11e arrondissement de Marseille. Arrivé sur les lieux, le Bataillon de marins-pompiers découvre au moins deux départs de feu. L'un, chemin de la Clue (11e) est rapidement maîtrisé. L'autre va nécessiter le déploiement de moyens importants.

 

Plusieurs départs de feu se sont déclarés jeudi soir. - BMPM- Nicolas Zucchelli

 

«Malgré la mise en œuvre rapide et efficace des équipes d’intervention, les flammes attisées par un fort mistral ont parcouru deux hectares de pinède et garrigue», soulignent les marins-pompiers du bataillon de Marseille. Un canadair est envoyé sur place pour deux largages. Le feu est finalement maîtrisé à 20h30.

 

Plusieurs départs de feu se sont déclarés jeudi soir. - BMPM- Nicolas Zucchelli 

 

Aucune habitation n’a été menacée et aucun blessé n'est à déplorer. Au total, 68 marins-pompiers et 28 sapeurs-pompiers sont intervenus. Selon La Provence, la piste criminelle n'est pas à exclure.

La délocalisation de la base de Marignane «pourrait menacer la sécurité des Marseillais»

Pour Julien Ruas, adjoint au maire délégué au Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille et à la prévention et à la gestion des risques urbains, «cet incident remet en question la nécessité et la pertinence dʼune délocalisation, sur le site de Nîmes-Garons, de la base de Sécurité Civile de Marignane qui, par sa rapidité dʼintervention, a pu éviter des conséquences bien plus dramatiques pour Marseille et sa population». Selon lui, une nouvelle implantation de cette base «pourrait menacer la sécurité des Marseillais dans une ville particulièrement sensible au risque incendie durant lʼété»

Le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille assure plus de 110.000 interventions par an sur les 57 kilomètres de littoral et les 96 km2 dʼespace naturels de Marseille, dont le Parc national des calanques.