Marseille: Une ZAD à l'Ilot Chanterelle

ENVIRONNEMENT Un militant écologiste est monté dans un arbre pour protéger l'espace vert...

Mickael Penverne

— 

Marseille, le 30 mars 2015, une nouvelle ZAD pour protéger le parc de La Chanterelle. Lancer le diaporama
Marseille, le 30 mars 2015, une nouvelle ZAD pour protéger le parc de La Chanterelle. — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Il est remonté dans un arbre. Après le parc Michel Levy, dans le 6e arrondissement, David Escalier a décidé de sauver le parc Chanterelle, dans le 1er arrondissement, menacé de disparition à cause d’un programme immobilier. Avec d'autres militants écologistes, il a investi l'ilôt avant de grimper samedi après-midi dans un des arbres de cet espace vert aujourd’hui à l’abandon. Il est attaché aux branches, ballotté par les rafales de vent, avec une petite plate-forme en palettes pour se reposer. Il n’en est pas descendu depuis 3 jours sauf pour aller voter dimanche.

Une nouvelle ZAD pour protéger le parc de La Chanterelle. - Mickaël Penverne / 20 Minutes

 

«Je suis là pour défendre les arbres et la biodiversité, explique-t-il au téléphone. C’est un des derniers poumons verts de ce quartier qui va être rasé pour faire de l’urbanisation. La mairie aurait pu créer un nouvel espace vert. Elle aurait pu construire ces logements dans une dent creuse (une parcelle non-construite). Il y en a plein à Marseille, ce n'est pas ça qui manque. Mais non, la ville brade son patrimoine.»

Autour de lui, les hommes de la sécurité (qui interdisent les accès de l'îlot) et les ouvriers s’affairent. On entend les tronçonneuses. «Ils sont en train de couper un arbre qui est juste devant moi », raconte David Escalier. Le jardinier-paysagiste est désormais seul. «S’ils montent pour venir me chercher, je monte aussi, assure-t-il. Je suis prêt à me suspendre dans le vide s’il le faut». L’arbre où il est accroché surplombe la rue Commandant Mages d’une vingtaine de mètres.

Eau et vivres

La ville a cédé l’Ilot Chanterelle à Eiffage Immobilier pour construire des logements, une résidence étudiante, des commerces et une crèche. Le projet prévoit également la création d’un nouvel espace vert mais l’argument ne convainc pas les militants écologistes. David Escalier assure avoir suffisamment d’eau et de vivres pour tenir au moins trois jours. Il sait cependant qu’il sera délogé tôt ou tard par les forces de l’ordre.

Une nouvelle ZAD pour protéger le parc de La Chanterelle. - Mickaël Penverne / 20 Minutes

 

Mais il est déjà prêt à continuer le combat ailleurs, pour protéger d’autres espaces verts: au Palais Longchamp, sur le boulevard de la Corderie, et surtout à Allauch. Depuis la fermeture de la ZAD du parc Michel-Lévy, il participe à une autre zone à défendre pour protester, cette fois, contre le projet Linéa (Liaison au Nord Est de l’agglomération marseillaise). Longue de 6,5 km, cette route doit relier le quartier marseillais de Saint Mitre à la RD44, à Allauch. Selon ses détracteurs, sa construction menace une cinquantaine de villas.

Contactée sur cette action de protestaton, la mairie de Marseille n'a pas répondu.