OM: Comment Michy Batshuayi est devenu un Diable rouge en cinq moments clés

FOOTBALL L'attaquant de l'OM est appelé pour la première fois en sélection de Belgique...

Loic Becart

— 

Michy Batshuayi s'échauffe avant Lens-OM, le 22 mars 2015 au stade de France.
Michy Batshuayi s'échauffe avant Lens-OM, le 22 mars 2015 au stade de France. — J.E.E / SIPA

Le Belge Michy Batshuayi a été convoqué pour la première fois de sa carrière chez les Diables rouges. Marc Wilmots l’a appelé pour affronter ce samedi Chypre puis Israël trois jours plus tard, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2016. Le sélectionneur belge a été séduit par les prestations de «Batsman» depuis son arrivée à l’OM. Retour sur cinq moments qui ont forcé la décision.

Une campagne de matchs amicaux tonitruante

En matière de débuts réussis, difficile de faire mieux. Michy Batshuayi arrive à l’OM à l’été 2014 et effectue une belle campagne de matchs amicaux: quatre buts en cinq rencontres. Mais la concurrence de Gignac l’empêche de prétendre à énormément de temps de jeu. Le jeune international espoirs doit prendre son mal en patience.

Son premier but au Vélodrome

Le Belge doit attendre novembre et un match contre Bordeaux pour être récompensé. Il marque son premier but en L1 contre Bordeaux au Vélodrome. Certes, ce n’est certainement pas le but le plus esthétique de sa jeune carrière, mais il montre à Marcelo Bielsa qu’il peut compter sur lui.

Batshuayi profite de l’absence de Payet

Juste avant la trêve, Marcelo Bielsa écarte du groupe marseillais Dimitri Payet, jugé pas assez impliqué en cette fin d’année 2014. Dans un rôle de numéro 10 inhabituel, il est titularisé pour la première fois de la saison et marque contre Lille pour décrocher le titre symbolique de champion d’automne. «J'ai un palmarès un peu vide alors ça fait du bien, s’en amusait-il alors. On marque tout sur une carte de visite. Mais nous les Marseillais, on est des gourmands, on va essayer d'avoir un peu plus.»

Le double-doublé de 2015

L’OM marque le pas début 2015 mais Batshuayi répond présent. L’ancien meilleur buteur du championnat de Belgique inscrit deux doublés: un en cinq minutes contre Saint-Etienne, un autre en première mi-temps contre Toulouse. Pour autant, Marcelo Bielsa n’en fait toujours pas son choix numéro un. «Il se peut que Batshuayi ou Gignac ait plus de temps de jeu d’ici la fin de la saison mais je ne crois pas que Gignac ait perdu ce qu’il a fourni jusqu’à présent, affirmait l’entraîneur argentin après le succès à Toulouse. Actuellement, l’important pour Gignac est que les deux dernières fois où il est entré en jeu, il a marqué.»

Marc Wilmots se déplace… pour quelques minutes de jeu

Le sélectionneur belge observe son jeune prodige au Vélodrome contre Lyon. Mais Batshuayi ne joue que les dernières minutes. «J’aurais voulu montrer la forme que j’ai en ce moment, regrettait l’attaquant après le match. Si je mérite une place chez les Diables rouges? Ce n’est pas à moi de le dire. Les joueurs n’ont pas d’opinion sur ça. Le sélectionneur reste le chef de la liste. Mais j’espère y être.»

Wilmots a répondu à cette espérance. Et «Batsman» a donné raison à son sélectionneur en inscrivant un doublé contre Lens, quelques jours après l'annonce de sa convocation. Reste à savoir s’il aura du temps de jeu lors des deux matchs contre Chypre et Israël.