Crash d'un avion A320: Depuis le quartier général, les secours attendent les familles

REPORTAGE A Seyne-les-Alpes, plusieurs psychiatres, psychologues et socio-psychologues sont déjà sur les lieux avec des interprètes...

Amandine Rancoule

— 

Les gendarmes arrivent à la maison des jeunes de la Seyne où les secours  vont accueuillir les familles des victimes du crash
Les gendarmes arrivent à la maison des jeunes de la Seyne où les secours vont accueuillir les familles des victimes du crash — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Après la catastrophe, l'heure de la prise en charge. Marion Cotterill, la présidente de la protection civile du 04 est chargée de l'accueil des familles des victimes décédées mardi matin dans le crash de l'A320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes françaises.

Depuis le quartier général des secours, à Seyne-les-Alpes (Alpes de Haute-Provence), non loin d'où décollent les hélicoptères, elle explique comment prendre en charge ces familles, sans préciser si certaines sont déjà arrivées.

>> Suivez en direct tous les événements de la journée au lendemain du crash de l'avion A320

Plusieurs psychiatres déjà sur place

«Aucun être humain ne peut supporter naturellement ce genre de drame, estime-t-elle. Il faut se rendre compte de la gravité de ce qu'elles vivent et les laisser parler, les écouter, être là pour eux.» Plusieurs psychiatres, psychologues et socio-psychologues sont déjà sur le site, avec des interprètes.

Les familles seront rassemblées, dans un petit gymnase qui surplombe la maison des jeunes reconvertie en PC de crise et en centre de presse. Elles seront assurées d’être au calme dans cette salle de sports. Elles y trouveront de quoi boire et se nourrir, «car dans ces situations, on fabrique beaucoup d'adrénaline et il est très important de s'hydrater et de manger», explique à l’AFP la psychologue Sylvie Lagier, membre de la cellule d'urgence médico-psychologique.

>> Qui sont les victimes du crash de l'A320 dans les Alpes?

Des prêtres sont également attendus sur place. Un registre de condoléances a été ouvert, des cierges ont été disposés le long du terrain et les drapeaux espagnol, allemand, français et européen sont en berne. 150 personnes sont décédées dans ce crash, dont des adolescents allemands qui rentraient d'un voyage linguistique en Espagne.