Corsica Ferries refait des vagues

©2007 20 minutes

— 

La justice leur a donné raison, mais pas sur tous les points. La compagnie Corsica Ferries a décidé d'aller en appel devant le Conseil d'Etat après la décision du tribunal administratif annulant l'attribution du marché public de la desserte de la Corse à la SNCM, a annoncé samedi Pierre Mattei, son directeur général. Le litige porte sur « les délais [de mise en oeuvre de la desserte publique], l'âge des navires et l'interprétation à donner aux deux décisions du Conseil de la concurrence jugeant qu'il n'était pas exclu que la SNCM ait eu des comportements abusifs lors des deux procédures d'appels d'offres qui viennent d'être annulées, explique Pierre Mattei. Il est indispensable de purger définitivement un tas de doutes que nous avons sur la conformité de l'appel d'offres et de la procédure qui s'en est suivie. Il vaut mieux que le Conseil d'Etat prenne une décision, cela permettra à tous de la respecter et d'avoir plus de visibilité dans ce dossier. »

Selon Corsica Ferries, cette nouvelle étape judiciaire « ne rallonge pas » la procédure pour l'attribution du marché car « la décision du Conseil d'Etat pourrait intervenir entre-temps pour utilement éclairer la décision de l'Assemblée de Corse ».

Le 2 mai, le tribunal administratif avait annulé une décision de la collectivité territoriale de Corse, qui attribuait la desserte publique de l'île au groupement SNCM-CMN jusqu'en 2012, avec à la clé 90 millions d'euros de subvention annuelle.