Ligue 1: Les cinq plus beaux OM-OL depuis dix ans

FOOTBALL Le spectacle est souvent au rendez-vous entre les deux équipes...

Loïc Bécart et Jérémy Laugier

— 

André Ayew et Corentin Tolisso à la lutte lors du match OM-OL en 2014.
André Ayew et Corentin Tolisso à la lutte lors du match OM-OL en 2014. — Claude Paris/AP/SIPA

Les matchs entre l'OM et l'OL au stade Vélodrome ont souvent donné lieu à des rencontres spectaculaires. Le duel de dimanche, entre le leader lyonnais et le troisième, ne devrait pas échapper à la règle. Pour se mettre en appétit, 20 Minutes a sélectionné cinq rencontres inoubliables entre les deux Olympiques lors des dix dernières années.

2005: Juninho s'offre un slalom de légende (0-1)

Élément majeur des sept titres consécutifs du Grand Lyon, Juninho a bien trop souvent été encensé uniquement pour ses coups francs. Si un but devait réhabiliter comme il se doit les qualités techniques du Brésilien dans le jeu, c'est sans doute celui-là.

L'OL est déjà champion avec une vingtaine de points d'avance sur Marseille (5e) mais cette 37e journée tarde à se débloquer. C'est alors que «Juni» se lance dans un insolent numéro de dribbles, ridiculisant trois Olympiens avant de museler Jérémy Gavanon. What else?

2006: Juninho rend fou Cédric Carrasso (1-4)

Glouton de la L1 durant les années 2000, l'OL a pris un malin plaisir à faire voler en éclats l'invincibilité marseillaise depuis un an au Vélodrome. Ce 22 octobre 2006, pour le millième match retransmis sur Canal +, le récital du leader chez son dauphin a été terrible. Et comment mieux écœurer un rival que par un coup de patte de Juninho sur coup franc?

Dès la 20e minute de jeu, excentré sur la droite, celui-ci mystifie totalement Cédric Carrasso. Le Brésilien va inscrire un doublé, accompagné par Karim Benzema et Kim Källström. Seul Habib Bamogo sauvera l'honneur des Phocéens, quasiment condamnés dès le mois d'octobre à lutter pour une deuxième place qu'ils obtiendront en L1, à 17 points du roi Lyon.

2007: Marseille retourne tout en Coupe de France (2-1)

C’est un des plus beaux retournements de situation de ces dernières années entre les deux équipes. En huitième de finale de Coupe de France, l’OM est mené 1-0 suite à un but de Cris à la 18e minute. Mais Mickaël Pagis (87e) puis Mamadou Niang (91e) permettent aux Marseillais de se qualifier. Tout ça pour se faire taper aux tirs au but par Sochaux lors de la finale…

2012: Bafé Gomis voit triple (1-4)

Pour Gomis, la défense marseillaise est pour lui un sentier de randonnée pour débutant, tellement il se balade. L’international français inscrit le plus tranquillement du monde trois buts, dont un penalty qu’il a lui-même provoqué. En fin de saison, l’OM terminera quand même deuxième, quatre points devant l’OL.

2014: Un baroud d’honneur olympique pour l’OM (4-2)

C’est la 36e journée et Marseille n’a plus rien à jouer dans ce championnat, après une saison loin de ses ambitions. Alors l’OM lâche les chevaux pour la venue de l’OL. Souleymane Diawara, Florian Thauvin et André-Pierre Gignac à deux reprises font trembler les filets pour une victoire 4-2. Le community manager de l’OM se souvient encore du troisième but signé Gignac, un an après.

Pour Lyon, cette défaite sonne le glas des derniers espoirs de quatrième place, laissant l’éternel rival Saint-Etienne finir devant eux.