RC Toulon: David Smith veut «marquer l’histoire» avant de quitter le club

RUGBY Il est meilleur marqueur d'essais du championnat mais le RCT ne lui a pas encore proposé de rester...

Loic Becart

— 

L'ailier du RC Toulon David Smith devant la pelouse du stade Vélodrome.
L'ailier du RC Toulon David Smith devant la pelouse du stade Vélodrome. — L. Bécart / 20 Minutes

Au RC Toulon, David Smith est une véritable machine à aplatir des ballons derrière la ligne d’essai. Rien que le 7 mars contre Brive, il en a inscrit quatre, une performance rare. Cela fait de lui le meilleur marqueur d’essais du Top 14, avec douze réalisations. «A chaque match, je veux marquer à tout prix et là c’est la première que ça m’arrivait d’en mettre autant en un match pro», raconte le Néo-Zélandais, arrivé à Toulon en 2011.

Mais son séjour dans le Var pourrait prendre fin à l’issue de cette saison. L’ailier arrive en fin de contrat et rien n’a été fait pour le retenir pour l’instant. «J’aurais aimé être là l’année prochaine mais je m’en vais, confie-t-il. Quand tu fais des bonnes performances et que le club ne veut pas te garder, c’est un peu triste mais c’est le sport. Il faut rester fort, ce n’est pas la fin du monde.»

Bientôt une rencontre avec Mourad Boudjellal

Du côté de la direction du RC Toulon, on est moins catégorique quant à l’avenir de David Smith au club. «Je vais bientôt le rencontrer à ce propos, affirme le président Mourad Boudjellal dans les colonnes de La Provence de ce jeudi. À cette heure, il n’a pas d’offre du RCT, mais lors de notre entrevue, je lui ferai part des possibilités qui existent chez nous. Si on a une opportunité qui se présente, une place de joker médical qui se libère à la suite d’une blessure, ou de joker coupe du monde, il est clair que David sera notre priorité.»

Cela fait quand même quelques conditions à remplir pour revoir David Smith sous le maillot rouge et noir en 2015-2016. Le joueur de 28 ans pense déjà à son avenir. «Je retournerai peut-être en Super 15, où j’ai des contacts avec mon ancien club des Western Force de Perth», assure-t-il.

En attendant, il veut finir cette saison en beauté avec le RCT. Le club peut toujours viser une nouvelle victoire en Top 14 et une troisième Coupe d’Europe consécutive. «Je veux aider le club à gagner un nouveau championnat, marquer l’histoire, clame-t-il. Toulon, c’est ma maison, ce sont les meilleurs supporters que je n’ai jamais vus. Quand je partirai, je veux qu’on dise de moi que je quitte le club avec un Top 14 et une Coupe d’Europe.» Cela commencera par une victoire samedi à Lyon pour rester leader du championnat.