Marseille: Six questions autour du nouveau médiateur de la ville

SOCIETE Le médiateur peut être saisi dès ce mercredi...  

Amandine Rancoule

— 

Marseille le 11 MARS 2015 José Allegrini, le médiateur de la ville de Marseille et son équipe.
Marseille le 11 MARS 2015 José Allegrini, le médiateur de la ville de Marseille et son équipe. — Amandine Rancoule / 20 Minutes

La ville de Marseille dispose désormais d'un médiateur, comme à Paris où il traite 600 dossiers par an environ. «Le médiateur est à l'écoute des Marseillais, il est une valeur ajoutée qui concourt à la paix sociale, estime José Allégrini, nommé à cette fonction par le maire de Marseille pour six ans non renouvelables.

Quel est son rôle?

Il intervient pour les litiges entre les Marseillais et les services municipaux ou organismes agissant pour la ville. «Je reçois les doléances des citoyens qui estiment avoir des récriminations à formuler», indique José Allégrini. En revanche, il n'intervient pas dans les conflits hiérarchiques entre la mairie et ses agents ou pour les conflits entre particuliers.

La médiation peut éviter le recours à la voie judiciaire. Mais en cas d'échec, le requérant peut toujours exercer une action en justice. Elle peut même être menée simultanément à la médiation.

Qui peut le saisir?

Tous les habitants de Marseille, associations ou «entreprises confrontées à des difficultés à cause d'une action municipale par exemple». Il faut pouvoir justifier d'avoir déjà fait des démarches auprès du service concerné par le conflit. La requête doit aussi être personnelle.

Comment?

La saisine du médiateur est gratuite et se fait uniquement par écrit. Il faut envoyer la requête par courrier envoyé au 27, rue des Fabres, 13 233 Marseille Cedex 320 ou par mail au mission-mediation@mairie-marseille.fr. Le médiateur est assisté par deux autres personnes.

Pour quelles affaires?

Il peut s'agir de dossiers sur «des places en crèche, des conditions d'attribution des HLM ou le tiers-temps scolaires». Il peut par exemple s'agir d'une médiation sur le paiement de loyers impayés. «Le locataire s'engage à payer l'encours des loyers et l'arriéré. La loi peut lui donner deux ans mais nous pouvons dégager les modalités selon laquelle il va payer son arriéré pendant cinq ans,explique José Allégrini. Le locataire reste ainsi dans les lieux et le bailleur récupère l'argent»

Et après?

Le médiateur s'engage à répondre aux requérants dans un délai de trois à quatre mois. Il peut rejeter la demande de l'administré s'il ne trouve aucun dysfonctionnement auprès de l'administration faisant l'objet de la plainte. Dans ce cas-là, le médiateur explique pourquoi. Il peut aussi rendre un avis favorable. Cet avis est transmis aux deux parties et sert de fondement à la médiation.

Est-il indépendant?

«Je ne suis plus élu. Je suis une autorité administrative indépendante. Je ne fais pas de politique politicienne mais je me positionne en empathie avec mes citoyens», estime le médiateur. L'action du médiateur s'inscrit dans les principes fixés par la Charte des médiateurs.