Sarkozy en force en Provence

©2007 20 minutes

— 

L'extrême droite et le centre, clés du deuxième tour. En Paca comme au plan national, les électeurs de Jean-Marie Le Pen et de François Bayrou vont jouer un rôle de pivot dans le scrutin de dimanche. Relégué de la première à la quatrième place lors du premier tour en Paca, le FN a tout de même rassemblé 13,8 % des 3,3 millions d'électeurs provençaux. Ce noyau dur, s'il suit les consignes de Jean-Marie Le Pen, en s'abstenant massivement, pourrait priver Nicolas Sarkozy d'une précieuse réserve pour le second tour. Le candidat de l'UMP est arrivé en tête en Provence avec 37 % des voix au premier tour, soit six points de plus que sa moyenne nationale.

Deuxième avec 21,2 % des voix, Ségolène Royal doit absolument réaliser la synthèse entre centre et extrême gauche pour avoir une chance de reprendre la tête en Paca. Au premier tour, les partis de gauche n'ont rassemblé que 30,8 % des voix en Provence. François Bayrou y a recueilli 15,4 % des suffrages, soit 9 points de mieux qu'en 2002. Pour dépasser Sarkozy en Paca, Ségolène Royal doit réussir le tour de force de capter l'ensemble de ces « nouveaux » électeurs centristes, de bénéficier d'un très bon report des voix de l'extrême gauche et de l'abstention de la quasi-totalité des électeurs FN. L'UMP semble donc assurée de garder la tête en Provence. Une première dans l'histoire de la région aux élections présidentielles, dominées successivement par la gauche et par l'extrême droite.

loto A l'occasion du deuxième tour, le mensuel satirique Le Ravi organise dimanche un apéro-bouffe suivi d'un loto. Rendez-vous de 14 h à 17 h au 31, bd d'Athènes (1er).