RC Toulon: «Succéder à Bernard Laporte, c'est une énorme pression» pour Diego Dominguez

RUGBY Le futur entraîneur du RCT a assisté à une séance de travail à Marseille...

Loic Becart

— 

Diego Dominguez et l'entraîneur du RC Toulon Bernard Laporte, à Marseille, le 9 mars 2015.
Diego Dominguez et l'entraîneur du RC Toulon Bernard Laporte, à Marseille, le 9 mars 2015. — L. Bécart / 20 Minutes

Le RC Toulon est venu tâter le terrain au pied du stade Vélodrome de Marseille, ce lundi matin, à l'occasion d'une séance d'entraînement. Les Toulonnais délocalisaient cette séance trois semaines avant d'affronter Toulouse dans l'écrin marseillais. Mais la vraie curiosité de cet entraînement se trouvait dans les tribunes, avec la présence de Diego Dominguez.

L'ancien demi d'ouverture du Stade Français dirigera l'équipe du RCT à partir de la saison 2016-2017. Il a passé quatre jours avec le staff varois et assisté à leur victoire contre Brive samedi. «J'ai déjà vu l'équipe deux fois et ils ont toujours eu un bon résultat, alors que demander de mieux», s'exclame le futur technicien toulonnais.

Dominguez reviendra plusieurs fois

La feuille de route est clairement définie d'ici à l'été 2016, moment où il succédera à Bernard Laporte, qui fut son entraîneur sous les couleurs parisiennes. L'Argentin reviendra en juillet dans le Var, avant de passer une autre semaine pendant la Coupe du monde 2015 et enfin il accompagnera Bernard Laporte durant les six derniers mois de ses fonctions, début 2016.

«Succéder à Bernard, c'est une énorme pression, lâche Diego Dominguez. Il a gagné partout où il est passé. Quand il m'a eu au Stade Français, j'étais encore jeune, je ne pensais pas encore devenir entraîneur un jour. Il a une énorme expérience et j'ai beaucoup de choses à apprendre de lui. Ça va donc être très important de travailler avec lui durant six mois avant de devenir entraîneur.»

«Bielsa? Ce serait magnifique de le rencontrer!»

D'autant que ce sera sa première expérience à la tête d'une équipe professionnelle. Et le RC Toulon n'est pas n'importe laquelle: le RCT vise un troisième sacre européen consécutif cette saison et a été présent aux trois dernières finales de Top 14 (pour un titre, en 2014). «Cette équipe a un esprit magnifique, les gars ont la gagne dans la tête, note Dominguez. Le plus important pour moi sera de maintenir cet esprit très haut. Chaque année, le Top 14 évolue et tend vers un championnat de plus en plus rapide. Les grosses équipes seront celles qui seront les plus rapides.»

N'empêche, un entraîneur d'origine argentine venant s'installer dans le Sud pour entraîner un club phare du championnat de France... Le parallèle avec la situation de Marcelo Bielsa à l'OM est facile à faire. «Ce serait magnifique de le rencontrer, s'enthousiasme Diego Dominguez. C'est un homme très intellectuel, au-dessus de la moyenne. Parfois, il faut vraiment le comprendre... C'est aussi quelqu'un de très discipliné. Mais je ne serai pas le Bielsa du RCT.»