Ligue 1: Comment l'OM est devenue l'équipe la plus spectaculaire du moment

FOOTBALL Ces dernières semaines, regarder un match de l'OM, c'est être sûr de voir des buts...  

Loic Becart

— 

André-Pierre Gignac lors de Toulouse-OM le 6 mars 2015.
André-Pierre Gignac lors de Toulouse-OM le 6 mars 2015. — LANCELOT FREDERIC/SIPA

Assister à un match de Marseille, c’est en ce moment l’assurance d’avoir du spectacle. Sur les quatre derniers matchs de l’OM, 20 buts ont été inscrits. Le dernier succès à Toulouse vendredi n’a fait que confirmer cette tendance. Mais malgré les apparences, tous les signaux ne sont pas encore au vert.

Une attaque sans cesse dynamisée

L’entraîneur Marcelo Bielsa le répète: son système est très offensif. Alors quand les attaquants sont en panne, il n’hésite pas à faire des modifications radicales. Les trois changements simultanés contre Saint-Etienne ont été suivis de deux buts de Batshuayi. Face à Caen, Gignac remplace l’attaquant belge: bingo, «APG» marque dans la foulée.

Même musique vendredi à Toulouse avec la titularisation de Batshuayi, Thauvin sur le banc et l’entrée gagnante de Gignac à l’heure de jeu. Marcelo Bielsa, qui n’aimait pas faire tourner son effectif en début de saison, prend l’habitude du turn-over. «Il se peut que Batshuayi ou Gignac ait plus de temps de jeu d’ici la fin de la saison mais je ne crois pas que Gignac ait perdu ce qu’il a fourni jusqu’à présent, affirme Marcelo Bielsa. Actuellement, l’important pour Gignac est que les deux dernières fois où il est entré en jeu, il a marqué.»

Une défense toujours en défaut d’assurance

Mais si les matchs de l’OM offrent du spectacle, c’est aussi à cause de sa défense encore trop friable et qui se permet quelques relâchements. En encaissant des buts dans les derniers instants, les Marseillais ont perdu des points tout en donnant au public quelques rebondissements. Sur les cinq derniers matchs, l’OM a toujours concédé au moins un but.

«On a fait un très bon match défensivement mais c’est un peu rageant de prendre ce but, notait le défenseur Baptiste Aloé après la victoire à Toulouse. C’est un peu anecdotique mais il faut quand même y penser.» Il faut aussi penser à cette défense toujours remaniée en raison de la blessure de Nicolas Nkoulou et des différentes suspensions.

La prestation à Toulouse a tout de même laissé entrevoir du mieux avant d’attaquer le choc des olympiques. «On a corrigé nos points faibles sur les plans offensif et défensif, estime Giannelli Imbula. C’est que du bon avant d’attaquer le choc contre Lyon.»