L'UMP veut se faire un nouveau bastion

©2006 20 minutes

— 

Le plus gros score pour Jean-Marie Le Pen dans le département. Au premier tour de la présidentielle, la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône a voté FN à 17,2 %, assez pour maintenir un candidat au deuxième tour des législatives. Répartie autour de l'étang de Berre, la 12e a longtemps été un fief de la gauche, sous la férule d'Henri d'Attilio, ancien maire (PS) de Châteauneuf-les-Martigues, trois fois député. Mais l'essor du FN, notamment à Marignane et Vitrolles, a bouleversé la donne. En 1993, Bruno Mégret manque de peu le siège, avec 49,3 % des voix. En 2002, tout bascule : le candidat UMP Eric Diard, arrivé deuxième derrière Vincent Burroni (PS), remporte pourtant le second tour avec 55 % des voix. Au premier tour, l'extrême droite FN-MNR totalisait 31,8 % des voix.

Tous les partis politiques sont donc confrontés à un défi : le PS cherche à prendre sa revanche, l'UMP veut confirmer son succès, et le FN montrer qu'il est toujours présent, malgré l'effrondrement de Le Pen en Paca. L'UMP a le vent en poupe : Nicolas Sarkozy a recueilli 34,3 % des voix à la présidentielle dans la 12e. Eric Diard, maire UMP de Sausset-les-Pins, veut faire campagne sur les questions d'environnement. « D'ici 2010, les industriels vont devoir réduire de plus de 40 % leurs émissions dans l'air, note le député sortant. Je suis maire d'une commune où il n'y a aucune installation classée, je suis donc libre de parler sans peur de perdre de la taxe professionnelle. » « Il faut aussi penser au reclassement des salariés de la pétrochimie, rétorque Gérald Gérin, candidat du FN. De grands groupes, comme Shell, sont en train de vendre leurs usines de l'étang de Berre. » La sécurité devrait également être au centre des débats, droite et extrême droite assurant que le taux de délinquance de Vitrolles « est le troisième du département ». De son côté, le PS est en quête d'un candidat. Un temps pressenti, Serge Andreoni, maire (PS) de Berre-l'Etang, a finalement jeté l'éponge. UDF, Verts et PC devraient eux aussi présenter un candidat.

carte La 12e circonscription regroupe 109 000 électeurs dans les cantons de Berre l'Etang, Marignane et la commune de Saint-Chamas. Au premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy y a recueilli 34,3 % des voix.