Le port planche sur le fret ferroviaire

©2006 20 minutes

— 

Un projet d'autoroute ferroviaire a été lancé le mois dernier par le Port autonome de Marseille (PAM) pour le fret arrivant sur le terminal roulier Sud (TRS), à Arenc. Sur ces bassins, qui traitent des marchandises en provenance du Maghreb, l'autoroute utiliserait un nouveau type de wagon et de quai permettant de charger directement des camions entiers ou des remorques. « La plate-forme du wagon est conçue pour pivoter à l'horizontale. Un train entier peut être chargé ou déchargé en une demi-heure », explique Frédéric Dagnet, directeur adjoint de la stratégie au PAM.

Actuellement, le TRS traite jusqu'à 60 000 remorques par an. L'autoroute ferroviaire pourrait concurrencer la route, le long du Rhône. « Elle peut fortement augmenter la compétitivité du port jusqu'à 700 km de Marseille », assure Frédéric Dagnet. Prix du chantier : quelques millions d'euros, que devront cofinancer le port, l'opérateur privé qui gère le TRS et éventuellement d'autres partenaires publics.

Reste aussi à adapter l'infrastructure ferroviaire : le nouveau modèle de wagon nécessite des travaux en Paca, notamment sur des tunnels. « Si les financements sont confirmés, tout pourrait être prêt pour 2010 », explique Nicolas Wicker, chargé des études de fret à la direction régionale de Réseau ferré de France. Le montant des travaux est estimé à 20 millions d'euros. Le tour de table financier n'est pas encore bouclé, mais les études et les travaux sont inscrits dans le contrat de projet signé début 2007 par l'Etat et la région Paca.