Marignane: Un homme abattu dans une boulangerie

FAITS DIVERS Un homme de 36 ans a été abattu à la kalachnikov à Marignane...

Amandine Rancoule

— 

Marseille 02 MARS 2015 Un règlement de compte s'est déroulé lundi matin dans une boulangerie de Marignane. Lancer le diaporama
Marseille 02 MARS 2015 Un règlement de compte s'est déroulé lundi matin dans une boulangerie de Marignane. — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Les faits se sont produits à 7h45 dans une boulangerie située sur une grande avenue à la sortie de Marignane, en direction de la commune voisine de Châteauneuf-les-Martigues.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'opération a été menée par quatre hommes à bord d'une Seat Ibiza noire. Le véhicule s'est arrêté sur le parking de la boulangerie, un ou plusieurs hommes cagoulés, sont entrés sur la terrasse mitoyenne à l'établissement, où plusieurs caméras ont filmé la scène. Les hommes ont directement fait feu. Puis, les quatre malfaiteurs ont pris la fuite en direction de l'A55.

«Ça a duré même pas 5 minutes: ils ont arrosé directement sur une seule personne et ils sont repartis. Ils étaient cagoulés et personne ne les a vus arriver, raconte le gérant de la boulangerie «Le fournil de la barque».

Marseille 02 MARS 2015 Un règlement de compte s'est déroulé lundi matin dans une boulangerie de Marignane. - Amandine Rancoule / 20 Minutes

Sur la terrasse, qui dispose d'une entrée indépendante à la boulangerie, par où sont arrivés les tireurs, il y aurait près de huit impacts de balles. La victime «était avec un ami quand ils ont tiré. Il y avait aussi un serveur et un autre client qui a tout vu et il m'a dit «j'ai frôlé la mort». En tout, ils étaient quatre sur la terrasse lorsque cela s'est produit», continue le gérant.

Selon une riveraine, l'ami de la victime se serait enfui. «J'étais dans le jardin pour sortir mon chien avant d'aller travailler, explique-t-elle. J'ai entendu 4 ou 5 coups de feu. Je suis sortie et j'ai vu un homme habillé d'un sweat orange passer par le grillage de la terrasse et s'enfuir en courant. Ensuite j'ai vu une voiture noire démarrer vivement sur le parking. Quand je suis entrée dans la boulangerie, un homme était à terre, un autre prostré dans un coin.»

La victime, qui a grandi à Marignane, était âgée de 36 ans. Elle était connue des services de police pour des faits de petite et moyenne délinquance, notamment liés au trafic de stupéfiants. Selon une source proche du dossier, elle portait un bracelet électronique.

La police judiciaire de Marseille a été saisie de l'enquête.

Troisième règlements de compte depuis début 2015

Il s'agit du 3e règlement de comptes depuis le début de l'année dans la région marseillaise. «On est à l'abri nulle part, on tire dans les écoles, les boulangeries, dans le sud, la violence est partout», estime une habitante de Marignane.

Le dernier en date a eu lieu le 1er février à Gignac-la-Nerthe, lorsqu'un homme de 25 ans a été tué de plusieurs rafales de fusil d'assaut. Le premier avait eu lieu dans la nuit du 14 au 15 janvier à La Castellane (16e), une cité des quartiers nord de Marseille connue pour être un important centre de trafic de stupéfiants. Un homme de 25 ans y avait été abattu d'une balle de 9 mm dans la tête.

La semaine dernière, dans la nuit de jeudi à vendredi près de Martigues, un homme de 27 ans a été blessé au dos par balles par deux hommes encagoulés. La victime, connue des services de police pour vols, a elle-même donné l'alerte à la police vers 3H45. Selon l'homme,sa voiture aurait été bloquée par un autre véhicule duquel deux hommes seraient sortis en lui tirant dessus. L'homme aurait réussi à prendre la fuite puis se serait caché durant plusieurs heures.