OM: Vincent Labrune «n'était pas content du tout» après la défaite contre Caen, raconte Mathieu Valbuena

FOOTBALL L'ex-Marseillais a assisté au match aux côtés de son ancien président...

Loic Becart

— 

Mathieu Valbuena lors d'un match de Ligue Europa contre Anderlecht, le 19 février 2015, à Anderlecht.
Mathieu Valbuena lors d'un match de Ligue Europa contre Anderlecht, le 19 février 2015, à Anderlecht. — JOHN THYS / AFP

De son propre aveu, Mathieu Valbuena a «porté malheur» à l'OM. L'ancien joueur marseillais a assisté au Vélodrome à la défaite de ses amis contre le Stade Malherbe de Caen. Il était assis à côté du président de l'OM Vincent Labrune, très discret dans les médias ces derniers mois.

«Il n'était pas content, raconte le milieu de terrain du Dynamo Moscou. Quand tu perds des points comme ça et que tu vois les autres avancer... Il n'était pas content du tout.» Valbuena a aussi fait un tour dans le vestiaire marseillais après la rencontre. «Les joueurs sont abattus, ça fait pas mal de matchs où c'est très difficile, relate-t-il. Il faudrait que cette phase dure le moins longtemps possible. Les poursuivants avancent très rapidement, il ne faut pas oublier Monaco. A eux de ne pas baisser la tête.»

«L'OM a besoin de Gignac»

Il a ainsi croisé André-Pierre Gignac. L'attaquant marseillais attise les convoitises du Dynamo Moscou depuis plusieurs mois et le club russe aimerait reformer l'ancien duo de l'OM avec «Petit vélo». «On a discuté de pas mal de choses entre nous mais pas des transferts, assure Valbuena. Il a d'autres choses en tête et que l'OM se ressaisisse. L'équipe a besoin de lui, qu'il soit en forme. Côté transferts, ce n'est pas encore l'heure.»

Plus tôt au micro de BeIn Sports, le milieu de terrain tricolore avait réaffirmé l'intérêt des Russes pour «APG». «Les dirigeants l'aiment bien. Bien sûr qu'ils sont intéressés. Mais moi, je ne suis pas agent ou dirigeant.»