OM: Quand Florian Raspentino voit Bielsa, il se dit qu'il aurait «pu être patient»

FOOTBALL L'ancien joueur de l'OM et de Caen voit un match nul entre ses deux anciens clubs vendredi...

Loic Becart
L'ancien joueur de l'OM Florian Raspentino, sous les couleurs du SM Caen, le 29 novembre 2014 contre Montpellier.
L'ancien joueur de l'OM Florian Raspentino, sous les couleurs du SM Caen, le 29 novembre 2014 contre Montpellier. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

A quelques semaines près, Florian Raspentino aurait pu être sur la pelouse du Vélodrome vendredi. Au dernier mercato estival, il était placé dans le «loft» de l’OM avant d’être transféré à Caen. En manque de temps de jeu en Normandie, il est prêté à Dijon (Ligue 2) en janvier. Ses deux anciens clubs se retrouvent pour l’ouverture de la 27e journée de L1.

Que regard portez-vous sur le match OM-Caen?

C’est un match important pour les deux équipes. Marseille doit rester sur le podium alors que Caen a fait un gros chemin vers le maintien, même si rien n’est encore fait. Ce serait logique que l’OM l’emporte à domicile mais attention à la bonne série de Caen. Je savais qu’il y avait de la qualité dans ce groupe mais je suis surpris par cette série. Eux-mêmes doivent l’être. Le club était dernier à la trêve, tout le monde les donnait déjà relégués. C’est pour ça qu’il faut que l’OM se méfie: Marseille n’a pas cette même confiance, ils ont du mal.

Y a-t-il un regret de ne pas jouer ce match dans le nouveau Vélodrome?

Il y en a un petit de ne pas voir ce stade. Il était toujours en travaux lorsque j’étais à l’OM. Mais si tout va bien, j’aurai la chance d’y jouer d’ici un an ou deux.

Vous étiez dans le loft lors du dernier mercato estival. Etes-vous déçu de ne pas avoir pu jouer avec Marcelo Bielsa?

Il y a surtout un peu de regret d’être parti si vite. Quand je vois les jeunes qu'il fait entrer sur le terrain, je me dis que j’aurais pu faire comme Rod Fanni: être patient. J’ai quand même une petite expérience en L1 avec Brest et Bastia, alors peut-être que j’aurais eu une petite chance de faire des bouts de match. Je reste tout de même toujours en contact avec «Dédé» Gignac et le kiné de l’équipe, mais on ne parle pas de ce qu’il se passe à l’OM.

Quel résultat voyez-vous pour vendredi?

Un match nul serait bien pour les deux équipes, même si Saint-Etienne peut revenir derrière l’OM. D’ailleurs, j’étais dégoûté quand j’ai vu le but pourri en fin de match contre les Verts. Ils peuvent avoir des regrets.

Sinon, comment ça se passe à Dijon depuis le mercato d’hiver?

Pour l’instant ça va, je viens de marquer mon premier but à Niort. Je suis venu surtout pour avoir du temps de jeu en tant qu’attaquant. A Caen, le coach voulait surtout me faire jouer sur les côtés. Notre objectif à Dijon, c’est la montée. On est bien placé mais il y a pas mal d’équipes qui peuvent y prétendre. Il suffit de réaliser une bonne série pour faire la différence.