Open 13: Contre Gaël Monfils, Gilles Simon savait qu’il finirait «avec pas grand-chose en réserve»

TENNIS Gilles Simon a remporté son deuxième Open 13 ce dimanche...

Loic Becart
Gilles Simon vainqueur de l'Open 13 à Marseille, le 22 féveier 2015.
Gilles Simon vainqueur de l'Open 13 à Marseille, le 22 féveier 2015. — AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

Les deux joueurs n’ont rien lâché et finalement Gilles Simon l’a emporté au terme d’une bataille physique et psychologique. Après 2h29 de combat, le n°17 mondial l’a emporté dimanche contre Gaël Monfils (n°21) pour s’adjuger l’Open 13 de Marseille. C’est la deuxième fois que le Niçois gagne ce tournoi ATP, après 2007. Gilles Simon devient ainsi le deuxième Français le plus titré sur le circuit ATP (12 victoires), derrière Yannick Noah.

«J’ai du mal à juger la performance du match, car je savais que je finirais avec pas grand-chose en réserve, analyse Gilles Simon. Il y a beaucoup de choses que j’aurais aimé faire mais je n’avais pas les moyens physiques pour. Ca permet d’un autre côté d’avoir des décisions plus simples à prendre.» Le physique de Gaël Monfils a aussi été mis à rude épreuve, lui qui a décidé de faire l’impasse sur la Coupe Davis contre l’Allemagne. «Je dois réussir à enchaîner plus de points physiques, affirme la "Monf'". C’est ce que je vais bosser les prochains jours.»

Qui paiera le kebab?

La bataille a aussi eu des allures de partie d’échecs. Les deux joueurs sont partenaires d’entraînement et se connaissent par cœur. «Je connais bien Gaël mais lui aussi est dans ma tête, explique Gilles Simon. Des fois, j’ai des penaltys à un mètre du filet et lui est déjà présent pour me contrer. Il m’attendait.»

Reste maintenant à savoir si Gilles Simon et Gaël Monfils vont se retrouver autour d’une table prochainement. Les deux hommes ont en effet parié un kebab via Twitter pour le vainqueur du duel. «Mais Gaël ne les paie jamais, alors il savait qu’il ne prenait pas trop de risques», sourit Gilles Simon.