OM: Les supporters croient toujours au titre, mais certains doutent de Bielsa

FOOTBALL Chacun a son avis sur la fin de saison de l'OM...

Loic Becart

— 

Dimitri Payet et Mario Lemina parmi des supporters lors d'une séance de dédicaces, le 17 février 2015.
Dimitri Payet et Mario Lemina parmi des supporters lors d'une séance de dédicaces, le 17 février 2015. — L. Bécart / 20 Minutes

Ils étaient nombreux à attendre pour la séance dédicace ce mardi dans une boutique de l’OM. Avec près de 45 minutes de retard, Dimitri Payet et Mario Lemina sont finalement arrivés pour répondre aux sollicitations des supporters. Ces derniers ont voulu leur montrer qu’ils croyaient encore en eux dans la course au titre, malgré la mauvaise passe actuelle.

«Il n’y a rien d’inquiétant, estime Cédric, abonné au Vélodrome depuis plus de 25 ans. C’est normal qu’il y ait un coup de fatigue, avec la première partie de saison axée sur le pressing. Nous ne sommes qu'à deux points du premier et ils nous font plaisir depuis le début de saison.»

«Le PSG n’écrase personne et c’est impossible que Lyon continue à ce rythme-là jusqu’en fin de saison, ajoute dans la file d’attente Brice, abonné depuis dix ans au Virage Sud. La saison dernière, on était au fond du trou. Là, c’est l’année ou jamais. On est là pour leur dire qu'il faut garder le moral et qu'on croit en eux.»

«Il faut dire à El Loco qu’il calme le rythme!»

Dimitri Payet, meilleur passeur du championnat, et Mario Lemina, suspendu trois matchs après son coup de poing à Rennes, ont eu le temps de recevoir le message, enchaînant les signatures et les photos pendant une heure. «Oh les gars, il faut dire à El Loco qu’il calme le rythme!», leur lance un fan.

Car la méthode Bielsa ne fait plus autant d’adeptes qu’avant parmi les supporters présents. «Je n’ai pas compris quand il a sorti Payet contre Reims la dernière fois, souffle Vinh, adepte du Vire Nord. De toute façon, je ne pense pas que Bielsa restera. Il ne peut pas faire deux dans le même club avec sa stratégie. Au bout de six mois, on bat déjà de l’aile.» Le prochain match à Saint-Etienne dimanche sera peut-être pour l’OM l’occasion de reprendre un peu d’élan.