Marseille: Le stade Vélodrome essuie de nouvelles critiques

EQUIPEMENT L’enceinte sportive reste très tributaire des résultats de l’OM...

Caroline Delabroy

— 

Le nouveau Stade Vélodrome a été inauguré en octobre 2014.
Le nouveau Stade Vélodrome a été inauguré en octobre 2014. — SIPA

La publication du rapport annuel de la Cour des comptes a remis le Vélodrome sous la lumière crue des projecteurs. Alors que le stade espère célébrer ce vendredi soir la 12e victoire consécutive de l’OM à domicile, les magistrats ont lourdement critiqué mercredi l’opération de rénovation dont ils estiment que le coût net pour la ville est d’environ 500 millions d’euros sur la durée du partenariat public-privé.

«Dans 35 ans, pour un prix fixe, on nous rendra un stade aux normes et en état», a réagi Yves Moraine, président du groupe UMP au conseil municipal, pour qui le partenariat public privé a par ailleurs « permis de livrer le stade en temps et en heure, sans le moindre dépassement d’un euro».

Autre grande critique de la Cour: le passage de 60.000 à 67.000 places, qui selon elle « excède largement les besoins habituels de la ville ». « On a battu des records d’affluence avec des matchs à 60 000 spectateurs, ce stade est une véritable réussite, on n’a eu aucun problème de sécurité», affirme Maurice Di Nocera, adjoint au maire en charge des grands équipements.

Côté OM, on s’est contenté de publier sur Twitter cette statistique : « Le stade Vélodrome a vu 51 336 spectateurs en moyenne en L1 cette saison, soit 6 000 de plus que n’importe quel autre stade ». Reste que quatre mois après son inauguration et quatre mois avant la fin de la saison, le Vélodrome a aussi connu quelques flops : les demi-finales du Top 14 de rugby lui ont échappé, de même qu’a priori France-Arménie…. Selon Arema, de grands concerts devraient cependant revenir cet été au Vélodrome.