Marseille: La grève des éboueurs est terminée

SOCIAL Après six jours de conflit, un protocole d’accord de fin de conflit a été signé mardi soir entre la communauté urbaine de Marseille et Force Ouvrière...

Mickael Penverne

— 

La grève a démarré jeudi dernier.
La grève a démarré jeudi dernier. — LILIAN AUFFRET/SIPA

Après six jours de conflits et plusieurs tonnes d’ordures entassées dans les rues, un protocole d’accord de fin de conflit a été signé mardi soir entre la communauté urbaine et le syndicat Force Ouvrière. Les poubelles vont donc être ramassées progressivement.

Les négociations, qui se sont déroulées dans les locaux de la communauté urbaine aux Docks, à la Joliette, ont duré toute la journée. Le document signé par les deux parties «ne touche pas à la suppression du fini-parti, ni à la réforme» du contrat de propreté, indique d’emblée Yves Moraine, un des négociateurs nommés par le président de Marseille Provence Métropole, Guy Teissier.

«Des incompréhensions»

En revanche, FO obtient satisfaction sur le redéploiement de 10 agents vers les équipes des 9/10e et 11/12e arrondissements. Autre point de revendication important pour FO: la levée des sanctions à l’encontre des agents. «Nous avons refusé de les lever pour ceux qui avaient fait grève illégalement début janvier, indique Yves Moraine. Par contre, on les a levés pour ceux qui avaient pris des temps de pause trop longs, ou des choses comme ça […]. En fait, on a eu souvent l’impression de lever des incompréhensions. Et même si parfois, les échanges ont été fermes, nous avons fait les efforts nécessaires quand les hommes étaient touchés.»

Il tient à préciser cependant que les jours de grève ne seront pas payés. Le conflit avait éclaté la semaine dernière après plusieurs semaines de tension entre les agents territoriaux chargés de la collecte des déchets et une partie de leur direction. Une partie d’entre eux avait débrayé sans déposer de préavis de grève.