Marseille: Le blocage de l'école de la Busserine continue

EDUCATION Les nouveaux locaux sont encore en chantier, dénoncent les parents d'élèves...

A.R.

— 

En raison des travaux de la rocade L2, l’école de la Busserine a été déménagée lundi quelques mètres plus loin.
En raison des travaux de la rocade L2, l’école de la Busserine a été déménagée lundi quelques mètres plus loin. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Rebolote. Une centaine de parents d’élèves de l’école de la Busserine (14e) ont rendez-vous mercredi devant le groupe scolaire, puis devant la mairie centrale pour une nouvelle manifestation.

Depuis lundi matin, leurs enfants devraient être accueillis dans une nouvelle école car les anciens locaux sont promis à la démolition avec le passage de la rocade L2. Mais le nouvel établissement scolaire est «loin d’être prêt».

«Les salles de classe ne sont pas prêtes»

«Les ouvriers travaillent toujours dans l’école, tout est encore emballé et les bureaux sont les uns sur les autres, raconte Djamila Mostefa, parent d’élève déléguée. C’est inadmissible. Il est hors de question que je mette mes enfants dans cette école. Ils restent avec moi, au moins je sais qu’il ne leur arrivera rien.»

Les parents dénoncent des conditions d’accueil «dangereuses» : fils électriques dénudés, garde-corps précaires, piliers en fer non protégés etc. «Il manque aussi des verrous, tout le monde peut accéder à l’école, détaille Sébastien Fournier, enseignant et représentant SNUipp-FSU des 13e et 14e. Les salles de classe ne sont pas prêtes et nous n’avons pas eu le temps de déballer les affaires pédagogiques, mais nous espérons pouvoir recevoir les élèves rapidement. Grâce au blocage des parents, la ville peut continuer les travaux dans l’école», estime-t-il.

Selon la mairie, la date de rentrée des 350 élèves du groupe scolaire avait été déterminée avec les professeurs. «Nous avons l’impression d’être méprisés et de ne pas être écoutés par la mairie, estime Djamila Mostefa. Mais le blocage va durer tant que nous ne serons pas reçus.»