Ligue 1: «A Marseille, ce n'est pas simple d'avoir côtoyé des voyous», affirme l'ancien président de l'OM Christophe Bouchet

FOOTBALL L'ancien dirigeant marseillais est revenu sur l'affaire des transferts présumés frauduleux...

Loic Becart
— 
L'ancien président de l'OM Christophe Bouchet, le 25 novembre 2004 à Marseille.
L'ancien président de l'OM Christophe Bouchet, le 25 novembre 2004 à Marseille. — CLAUDE PARIS/AP/SIPA

Les transferts sont toujours au coeur des suspicions à l'OM. Depuis mardi, une dizaine de personnes sont en garde à vue, dont l'ancien directeur sportif José Anigo, Richard Deruda et son fils Thomas, ancien joueur de l'OM. Ils sont entendus dans une affaire de transferts présumés frauduleux, notamment ceux d'André-Pierre Gignac et de Souleymane Diawara.

L'ancien président de l'OM Christophe Bouchet (2002-2004) a réagi à ces auditions au micro de France Info, notamment celle de José Anigo, «un enfant des quartiers». Et il le défend ainsi: «A Marseille, ce n'est jamais très simple d'avoir côtoyé des voyous. Ce n'est pas parce qu'on connaît certaines personnes qu'on les a fréquenté dans les affaires.»

 EN DIRECT | Christophe Boucher : José Anigo "est un enfant des quartiers" "à Marseille c'est jamais très simple d'avoir côtoyé les voyous"
— France Info (@franceinfo) January 21, 2015


 EN DIRECT | Christophe Boucher sur José Anigo "C'est pas parce qu'on connaît certaines personnes qu'on les a fréquenté dans les affaires"
— France Info (@franceinfo) January 21, 2015


Selon Christophe Bouchet, ces pratiques soupçonnées à l'OM pourraient avoir lieu dans d'autres clubs. «On voudrait nous faire croire qu'il y a un micro-climat à Marseille où les agents sont victimes du milieu, affirme-t-il. On n'arrivera pas à me faire croire que si ça se passe, ça ne se passe qu'à Marseille.»

 EN DIRECT | Christophe Boucher "On n'arrivera pas à me faire croire que si ça se passe, ça se passe que à Marseille" http://t.co/3NZSMyQOQO
— France Info (@franceinfo) January 21, 2015