OM: Après s'être fait virer par Bielsa, Florian Thauvin a «dormi tout l'après-midi»

FOOTBALL Le joueur de l'OM est revenu sur un épisode du début de saison...

Loic Becart
— 
Florian Thauvin lors du match entre le PSG et l'OM le 9 novembre 2014.
Florian Thauvin lors du match entre le PSG et l'OM le 9 novembre 2014. — JEFFROY GUY/SIPA

Un mal pour un bien. C'est en substance la manière dont Florian Thauvin a vécu son exclusion d'un entraînement par Marcelo Bielsa, à l'été 2014. Le jeune joueur de l'OM avait en effet été prié de rentrer chez lui car l'entraîneur argentin ne le trouvait pas assez impliqué lors d'une séance.

«Durant la séance du matin, je n’étais pas très en forme, j’avais un peu la tête ailleurs, se souvient-il dans un entretien accordé au quotidien La Provence. Je faisais moins les efforts, je me sentais moins bien. Involontairement, j’étais moins impliqué. Le coach l’a vu. C’est quelque chose qu’il ne supporte pas. Il n’y a pas eu de clash, on a eu une discussion, il a senti que j’avais besoin de repos. Il a jugé que c’était mieux pour moi, et pour tout le monde, que je rentre me reposer et que je revienne en forme le lendemain.»

«Il avait eu raison d'agir comme il l'a fait»

L'ancien Lillois est donc rentré chez lui «très tendu, énervé». «J’ai dormi tout l’après-midi, je me suis réveillé vers 18-19h et là, je me sentais mieux, poursuit-il. Ça m’a fait du bien et par la suite, je me suis rendu compte qu’il avait eu entièrement raison d’agir comme il l’a fait.»

Depuis tout va pour le mieux entre Marcelo Bielsa et Florian Thauvin, malgré la charge de travail imposée par le technicien olympien. L'Argentin considère même l'international français comme un des futurs meilleurs joueurs du monde. «Quand vous savez que quelqu’un qui connaît aussi bien le football que lui dit cela, c’est flatteur, admet Florian Thauvin. Lorsqu’il a des paroles comme celles-ci envers moi, cela me donne encore plus envie d’aller de l’avant.»