Marseille: Préavis de grève des éboueurs

SOCIAL Le syndicat FO dénonce des «personnels à bout, harcelés par leur hiérarchie»...

A.R.
— 
Le fini-parti permettait aux éboueurs de débaucher une fois leur travail accompli.
Le fini-parti permettait aux éboueurs de débaucher une fois leur travail accompli. — P. Magnien / 20 Minutes

Un préavis de grève a été déposé mardi soir par Force ouvrière à partir du 22 janvier. Le syndicat évoque dans un communiqué «une situation de crise au service propreté, avec des personnels à bout, harcelés par une hiérarchie caporaliste qui entend faire peser sur les agents les conséquences du sous-effectif». Déjà la semaine dernière, la collecte navait pas été effectuée dans les 8e, 9e, 10e, 11e et 12e arrondissements.

Sous tension donc, FO présente ce jeudi ses voeux à Guy Tessier (UMP), le président de la communauté urbaine (MPM). Il a entamé une réforme du nettoiement, notamment en mettant un terme au «fini-parti», organisation du travail permettant aux éboueurs de quitter leur poste une fois quils estiment leur tâche effectuée. En avril, la cour administrative dappel avait enjoint MPM de labroger.

Et les tunnels...

A la direction de la voirie et aux tunnels, le personnel demande également davantage de moyens. Un préavis de grève a été déposé pour le 22 janvier. «Une grève dans les tunnels de la Ville paralyserait l'ensemble du trafic routier», souligne FO.