Provence : Coup de frein sur la croissance démographique en région PACA

SOCIETE Selon l'INSEE, la région PACA, qui compte plus de 4,9 millions d'habitants, est de moins en moins attractive...

Mickael Penverne
— 
La démographie stagne a Marseille, selon l'INSEE.
La démographie stagne a Marseille, selon l'INSEE. — Mickaël Penverne / 20 Minutes

La région PACA est-elle encore attractive ? Entre 1999 et 2007, la région affichait une croissance démographique annuelle de 0,9 % - contre 0,7 % en France. Cinq ans après, le coup de frein est net. Entre 2007 et 2012, la croissance n’a progressé que de 0,3 % - contre 0,5 % pour le reste du pays.

Selon l’INSEE, qui vient de publier les résultats du dernier recensement, il ne faut pas chercher les raisons de cet essoufflement dans le solde naturel. Il y a toujours plus de naissance que de décès. L’explication se trouve plutôt dans le déficit du solde migratoire. Autrement dit, il y a davantage d’habitants à quitter la région qu’à s’y installer.

Le Languedoc-Roussillon en profite

«PACA reste attractive pour les gens du Nord ou de l’Ile-de-France notamment, note Patrick Redor, directeur régional de l’INSEE. Mais elle perd des habitants au profit d’autres régions comme le Languedoc-Roussillon ou celles de la façade atlantique […]. En outre, deux facteurs sont importants dans les migrations résidentielles : l’accès aux études et à l’emploi, et la qualité de vie en général. Manifestement, pour la région PACA, ces considérations jouent de moins en moins. Et à l’inverse, les contraintes de transports, de pollution, le coût du foncier, etc. jouent de plus en plus »

La région compte aujourd’hui plus de 4,9 millions d’habitants, soit 8 % de la population française. Elle a gagné 71 000 habitants entre 2007 et 2012, soit 14 000 habitants en moyenne par an. Selon l’INSEE, Marseille a gagné 24 habitants en moyenne chaque année.

Les enquêtes pour le prochain recensement démarrent jeudi partout en France. Dans la région PACA, l’INSEE mobilise 1 700 agents qui vont se rendre dans plus de 332 000 logements. Dans les Bouches-du-Rhône, 40 000 logements vont être recensés. Les habitants recevront un courrier annonçant la visite d’un agent recenseur (muni d’une carte officielle) pour remettre et remplir le questionnaire. Il est aussi possible de le faire sur Internet. L’opération de recensement s’achèvera le 14 février pour les communes de moins de 10 000 habitants et le 21 février pour les autres.