Elections régionales : Michel Vauzelle n'est pas candidat à sa succession en Paca

POLITIQUE Le socialiste a annoncé qu'il ne présenterait pas pour un nouveau mandat au scrutin de décembre 2015...

Mickael Penverne
— 
Michel Vauzelle
Michel Vauzelle — SIPA

Il a surpris tout le monde. Lors de ses vœux aux personnels et aux élus du conseil régional, Michel Vauzelle a annoncé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat à la tête de la région Paca.

Agé de 70 ans, le député des Bouches-du-Rhône se trouve à la tête du Conseil régional depuis 1998. Son empreinte la plus visible restera sans doute la Villa Méditerranée, superbe édifice en porte à faux situé à côté du Mucem, à Marseille, qui accueille régulièrement des conférences et des expositions.

 

Marseille, le 17 avril 2013, la villa MŽéditerranŽée - Patrice Magnien/20 Minutes

 

Mais la Villa Méditerranée coûte cher. Son fonctionnement est estimé à plus de 4 millions d'euros, et le lieu éprouve des difficultés à trouver son public, voire à prouver son utilité. Depuis quelques mois, Michel Vauzelle cherche ainsi des partenaires pour soulager la Région du poids financier de ce bâtiment.

200.000 euros d'hélicoptères

Le socialiste restera aussi celui qui a voulu changer le nom de la région Paca qu'il juge «très laid». En 2009, il avait lancé une consultation pour trouver un autre à la région. Sept propositions avaient été retenues : Provence, Pays de Provence, Provence-Méditerranée, Alpes-Méditerranée, Alpes-Provence, Provence-Alpes-Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Finalement, le projet a été suspendu.

Enfin, l'ancien Garde-des-Sceaux a été mis en cause pour ses déplacements en hélicoptère. Entre 2006 et 2009, ces dépenses ont atteint 206.000 euros. Selon les magistrats de la chambre régionale des comptes, «ce marché a été passé pour des déplacements exceptionnels et/ou nécessitant une présence sur un lieu rapidement, ce qui ne semble pas toujours être le cas s'agissant par exemple de la signature d'une convention, de la rencontre avec une autorité, de l'inauguration d'une rame de TER ou de l'assistance à des obsèques.»