Ligue 1: Doria doit-il quitter l'OM au mercato?

FOOTBALL Arrivé à l'OM à l'été 2014, Marcelo Bielsa n'a toujours pas fait jouer la moindre minute au Brésilien...

Loic Becart

— 

Le Brésilien Doria, lors de Marseille - Saint-Etienne le 28 septembre 2014.
Le Brésilien Doria, lors de Marseille - Saint-Etienne le 28 septembre 2014. — Claude Paris/AP/SIPA

Le président Vincent Labrune a été très clair avant même le début de la période de transferts de janvier: «Le mercato d’hiver doit être très, très calme à l’OM. Il faut qu’on conserve tous nos éléments. On va essayer de garder notre groupe à l’identique.» Mais un cas concentre de manière inattendue beaucoup d’attention. C’est celui du défenseur brésilien Doria.

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs se multiplient à son propos. Au Brésil (son ancien club Botafogo et Sao Paulo), en Italie (Hellas Verone) et en Espagne (FC Valence), le profil du capitaine des espoirs brésiliens intéresse. Pourtant, il n’a pas joué la moindre minute en championnat ou en coupe, se contentant de quelques matchs avec la réserve en CFA2. Il est d’ailleurs souvent observé par l’entraîneur Marcelo Bielsa et son adjoint Franck Passi, qui assistent aux rencontres de CFA2.

«Doria était largement au-dessus, on voit tout de suite qu’il a le niveau pour jouer bien plus haut, assure Roger Martucci, entraîneur de Toulon Le Las qui a affronté les réservistes olympiens fin novembre. Il n’est pas capitaine de son équipe pour rien. C’est difficile de juger de la concentration et la motivation sur un match de CFA2 quand on veut être en L1. Mais contre nous, je n’ai ressenti aucun manque dans les deux domaines.»

«Avec la philosophie de jeu de Bielsa, Doria devrait avoir sa place», affirme Olivier Rouyer

Certains disent que le Brésilien de 20 ans «n’est pas prêt» pour le jeu de la Ligue 1. Il ne faut pas oublier non plus que le joueur était au cœur de la querelle entre Marcelo Bielsa et Vincent Labrune en début de saison. Lors d’une conférence de presse passée à la postérité, l’entraîneur argentin affirmait s’être opposé à la venue du défenseur, qui aurait été acheté entre six et dix millions d’euros.

«Il y a plus de rigueur, de sérieux et de discipline dans le système tactique en France qu’au Brésil, surtout en défense, estime le consultant Ligue 1 de Canal+ Olivier Rouyer. Après, c’est l’excuse souvent employée pour expliquer une méforme ou une méconnaissance du joueur. A Marseille, la philosophie de jeu de Bielsa me fait penser qu’il devrait avoir sa place.»

Reste maintenant à savoir si le club serait prêt à le laisser partir, malgré la volonté de Vincent Labrune d’avoir un mercato hivernal calme. «Si cette situation continue, Doria a tout intérêt à quitter le club pour jouer à son vrai niveau, c’est primordial pour lui», affirme Olivier Rouyer.