Ligue 1: Ayew et Nkoulou quittent l'OM pour la CAN, mais Bielsa a toujours des options

FOOTBALL Deux joueurs clés partent à la CAN en janvier mais l'addition aurait pu être plus salée pour l'OM...

Loic Becart

— 

André Ayew après son but contre Metz le 7 décembre 2014 au stade Vélodrome.
André Ayew après son but contre Metz le 7 décembre 2014 au stade Vélodrome. — Boris Horvat / AFP

D’habitude, la Coupe d’Afrique des Nations décime l’effectif de l’OM pendant un mois. Mais cette édition 2015 fait exception. Seuls deux joueurs titulaires, André Ayew (Ghana) et Nicolas Nkoulou (Cameroun), et un autre non utilisé cette saison, Alexander Ndoumbou (Gabon), seront de la partie en Guinée équatoriale. Brice Dja Djédjé et Mario Lemina ont quant à eux refusé de jouer cette compétition.

Ils partent

André Ayew et Nicolas Nkoulou ont rejoint le continent africain sitôt après la défaite de l’OM contre Grenoble dimanche soir en Coupe de France. Le premier entrera en compétition avec les Black Stars du Ghana le 19 janvier face au Sénégal. L’entraîneur Marcelo Bielsa a déjà anticipé son absence en alignant Michy Batshuayi en milieu de terrain contre les Grenoblois et en championnat contre Lille.

La stratégie n’a pas été payante dimanche soir: Ayew a repris sa place en milieu offensif, entrant en jeu à la place de Gignac. «J’ai compris qu’on avait besoin de Payet en numéro 10, s’est justifié Bielsa en conférence de presse d’après-match. Je devais choisir entre Gignac et Batshuayi. Gignac était blessé à l’épaule. Il aurait pu continuer, mais pas pendant tout le temps qu’il restait à jouer.»

Nicolas Nkoulou a quant à lui retrouvé le Cameroun, qui entre en lice contre le Mali le 20 janvier. En défense centrale, sauf hécatombe, Marcelo Bielsa a l’embarras du choix. Il a reconverti Jérémy Morel à ce poste, a lancé dans le grand bain le jeune Baptiste Aloé et a toujours Rod Fanni à portée de main. Et si les blessures viennent jouer les trouble-fête, il y a toujours Doria… Reste à savoir si tous seront au niveau en janvier pour suppléer le patron de la défense marseillaise.

Ils ont dit non

Après le dernier match de 2014 contre Lille, Brice Dja Djédjé avait mis les choses au clair: «Mon idée c'est de rester à Marseille pour continuer cette deuxième partie de saison.» Hervé Renard en a donc pris note en ne le retenant pas avec la Côte d’Ivoire. Il y avait déjà de l’eau dans le gaz entre Dja Djédjé et sa sélection en novembre. Le défenseur avait séché les derniers matches éliminatoires, invoquant des billets d’avion qui n’étaient pas arrivés.

La situation est tout autre pour Mario Lemina. Le milieu de terrain possède les deux nationalités, française et gabonaise. Le Gabon l’a donc appelé pour disputer la CAN. Mais le champion du monde des moins de 20 ans avec la France a répondu non.

Il aurait dû y aller

C’est sans doute le plus frustré dans cette histoire. Le Marocain Abdellaziz Barrada aurait dû participer à cette CAN, son pays devant l’organiser. Seulement voilà, par crainte de l’épidémie d’Ebola, le Maroc a jeté l’éponge et a été exclu de la compétition. Lui aussi a été souvent appelé par Marcelo Bielsa sur le front de l’attaque mais une blessure aux adducteurs l’a empêché de bien finir 2014.