Traductions approximatives, compte Twitter parodique... Pourquoi l'interprète de Marcelo Bielsa est génial

FOOTBALL Fabrice Olszewski est chaque semaine sous les projecteurs...

Loic Becart

— 

Marcelo Bielsa et son interprète Fabrice Olszewski en conférence de presse.
Marcelo Bielsa et son interprète Fabrice Olszewski en conférence de presse. — Capture d'écran Dailymotion.fr

Son nom n’apparaît pas dans la liste officielle du staff de l'OM. Pourtant, deux fois par semaine, avant et après chaque match, il est sur le devant de la scène. Lui, c’est Fabrice Olszewski, l’interprète de Marcelo Bielsa à chaque conférence de presse. Assis à droite ou à gauche de l’entraîneur marseillais, il est à la fois la voix et les yeux d’El Loco, qui ne parle pas encore français et ne regarde jamais les journalistes quand il parle. Sa traduction est donc plus que bienvenue.

L’exercice est bien rôdé entre les deux hommes. Fabrice Olszewski traduit à Marcelo Bielsa la question d’un journaliste, l’entraîneur y répond quelques secondes avant d’être traduit, puis reprend sa réponse, et ainsi de suite… Seulement voilà, traduire dans la seconde des propos en espagnol sans passer par le mot à mot n’est pas chose simple. Les pinceaux s’emmêlent alors facilement. Dernier exemple en date, cette phrase en conférence de presse après le match OM-Metz: «Gagner quand on est bien, c’est quand tous les condiments sont réunis pour les protagonistes.»

Quand Modiano fait de l'économie...

La langue de Cervantes et celle de Corneille ayant des constructions différentes, la grammaire et la syntaxe en prennent parfois un coup jusqu’à y voir se glisser des mots d’espagnol. «J’essaie qu’à l’intérieur du groupe il n’y ait seulement des gens qui aient des options claires à ser [être en espagnol] titulaires», traduisait ainsi l’interprète de 39 ans pendant la conférence de presse d’avant match contre Toulouse. Ce même jour, il avait également parlé de «Bodiano, prix Nobel d’économie» au lieu Patrick Modiano en littérature, lors d’une question sur les éventuels progrès en français de Marcelo Bielsa.

Toutes ces approximations lui attirent une certaine sympathie sur les réseaux sociaux de la part des supporters. Certains poussent même «l’hommage» jusqu’à lui créer un compte Twitter parodique: @Senor_Traductor, avec sa «licence de google translate Français Espagnol appliqué».

L’homme n’est pourtant pas le premier interprète venu. Il tient par exemple ce rôle chaque année lors du Festival international espoirs de Toulon et a vécu plusieurs années à Santiago du Chili. Ce rôle auprès de Marcelo Bielsa lui donne aussi une exposition médiatique inédite. En début de saison, Le Point affirmait qu’une altercation avait eu lieu entre l’entraîneur argentin et Fabrice Olszewski.

L’épisode l’aurait marqué, ce qui ne l’empêche pas de savourer sa présence avec l’OM. En témoigne son compte Facebook où il se montre en photo aux commandes de l’avion qui ramenait les Olympiens après la défaite contre Paris. Ou encore le partage de cette vidéo où il feuillette des dispositifs tactiques et des fiches en espagnol des joueurs de Lorient. Simplicité.