RC Toulon: Après les insultes de Castrogiovanni, Mourad Boudjellal enverra une lettre d'excuses à Leicester

RUGBY Le pilier du RCT est sorti de ses gonds après le match de Coupe d'Europe contre son ancien club...

Loic Becart

— 

Martin Castrogiovanni avec l'Italie contre l'Afrique du Sud, le 22 novembre 2014.
Martin Castrogiovanni avec l'Italie contre l'Afrique du Sud, le 22 novembre 2014. — Tim Rogers/Seconds Left/REX/SIPA

Il y a des retrouvailles avec son ancien club qui se passent mal. Demandez donc au pilier du RC Toulon Martin Castrogiovanni. Dimanche, lui et ses équipiers ont perdu en Champions Cup à Leicester (25-21), là où l'Italien a passé sept ans entre 2006 et 2013. Après la rencontre, Martin Castrogiovanni est allé se présenter devant la presse et a vidé son sac. Ses cibles: Leicester bien sûr, et son ancien entraîneur Richard Cockerill.

«Il dit que les gens partent pour l'argent alors qu'il a dans son effectif  des p... de joueurs qui sont payés autant, a-t-il clamé. J'ai dû donner de mon p... d'argent pour pouvoir partir. Je ne joue pas au rugby pour l'argent. J'aime ce sport et j'aimais ce club. Je ne parlerai plus jamais à "Cockers". Si vous n'avez pas été clean avec moi ou que vous avez été un enc..., je suis le genre de gars qui ne vous parlera plus. C'est comme ça. Je ne suis pas faux. Si je vous déteste, je vous le dis en face et je ne vous parle plus jamais. Aimez moi ou détestez moi. Je ne déteste personne. Peace and love. Mais je n'aime pas les enc...»

Ces propos font désormais l'objet d'une enquête pour propos injurieux de la part de l'EPCR. Le président du RCT Mourad Boudjellal a essayé de calmer le jeu. «Nous allons envoyer au club de Leicester et à son manager Richard Cockerill une lettre d'excuses, affirme-t-il ce mardi dans L'Equipe. Et avec Bernard Laporte, nous allons convoquer le joueur et on décidera si on fait quelque chose ou pas. Une sanction n'est pas à exclure.»