Marseille: Malgré les polémiques, FO reste en position de force à la ville et à la communauté urbaine

ELECTIONS Le syndicat Force Ouvrière a remporté les élections professionnelles...

Mickael Penverne

— 

Patrick Rué (au centre) est le secrétaire général de Force Ouvrière.
Patrick Rué (au centre) est le secrétaire général de Force Ouvrière. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Force Ouvrière a remporté les élections professionnelles, organisées jeudi, à la mairie de Marseille et à la communauté urbaine. Au comité technique de la ville, elle a obtenu 55,95% des suffrages et à Marseille Provence Métropole, avec 55,15 % des voix.

Même s’il connaît un recul par rapport aux élections précédentes, le syndicat maintient son emprise sur ses deux bastions traditionnels.

«Malgré les deux gros handicaps que nous avons rencontrés cette année, à savoir la propreté et les rythmes scolaires, nous avons atteint notre objectif: dépasser la majorité absolue, se félicite Patrick Rué, secrétaire général des agents territoriaux. Les urnes ont parlé. On va pouvoir négocier maintenant en toute sérénité.»

L'UMP «préfère FO à la CGT»

Du côté de la mairie, on se féliciterait presque du résultat de ces élections. «Contrairement à ce qu’on entend au café du commerce, le travail avec Force Ouvrière fonctionne bien; on l’a vu avec la suppression du fini-parti, indique Yves Moraine, président du groupe UMP. Et je préfère FO, qui joue son rôle de défense des fonctionnaires, que la CGT qui a tué le port de Marseille.»

Encore une fois, l’élu rejette les accusations de cogestion de la ville avec le syndicat majoritaire. Et il trouve normal que Jean-Claude Gaudin ne reçoive pas les autres organisations comme la CGT, l’UNSA, SUD, etc. «Ces gens ne respectent pas le principe de neutralité syndical, justifie Yves Moraine. Il ne va quand même pas recevoir des organisations qui appellent à voter contre lui!»

Même vainqueur à l'hôpital

FO remporte aussi les élections dans les hôpitaux avec 46,52%. «N'en déplaise à ceux qui sont missionnés en haut lieu pour détruire FO, les résultats des élections professionnelles à l'AP-HM démontrent qu'ils ont échoué dans leur mission», a réagi Marc Katramados, secrétaire général du syndicat à l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille.

En octobre, un rapport de l’inspection générale des affaires sociales avait pourtant fustigé le rôle du syndicat. «Il convient de mettre fin à la situation réservée à une organisation syndicale (...) fût-elle majoritaire, et de la considérer comme les autres, sans privilège d'information et en évitant de lui laisser son rôle traditionnel de conseil en recrutement», avait écrit l'IGAS.

Mots-clés :