Marseille: L'université régionale des métiers est sur les rails

FORMATION Louis Schweitzer, le commissaire général à l'investissement, a signé une convention avec la région Paca pour créer une «Université régionale des métiers» à la Joliette...

20 Minutes avec AFP

— 

L'université régionale des métiers sera implantée à la Joliette (2e).
L'université régionale des métiers sera implantée à la Joliette (2e). — P.Magnien / 20 Minutes

Le commissaire général à l'investissement Louis Schweitzer a estimé mercredi que « les formations en alternance » étaient essentielles pour favoriser l'emploi des jeunes, évoquant l'objectif de 500.000 apprentis à l'horizon 2017.

«Les formations en alternance ont un rôle absolument essentiel, on le sait. Les jeunes en formation par l'apprentissage trouvent un emploi mieux que les autres», a estimé à Marseille l'ancien PDG de Renault, avant de signer une convention avec la région Paca pour créer une «Université régionale des métiers».

Implanté dans le quartier de la Joliette

Cet établissement, porté par la région présidée par Michel Vauzelle (PS), doit regrouper sur 20.000 m2 dans le quartier de La Joliette (2e), quatre CFA, trois centres de ressources, un plateau sportif et de l'hébergement social destinés aux apprentis. Il comprendra notamment «de nouvelles filières d'excellence dans les secteurs de la santé, de l'environnement, du bâtiment, de l'électricité et du génie électrique», financées par le programme d'investissement d'avenir (PIA), a indiqué Louis Schweitzer.

«Huit jeunes sur dix qui ont bénéficié d'une formation en alternance ont trouvé un emploi dans les trois mois», a souligné le commissaire général à l'investissement, relevant l'exemple allemand «où la formation par l'apprentissage à une place beaucoup plus importante qu'en France».

Sur les 68 millions d'euros que va coûter la future université des métiers de Marseille, près de 16 millions (10 millions pour la formation et 5,9 millions pour l'hébergement) vont être apportés par le PIA tandis que la région Paca va intervenir pour 46,6 millions d'euros.

Le PIA, qui avait été lancé en décembre 2009 sur la base du rapport d'une commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard, est doté de «47 milliards d'euros» pour que «l'investissement ne soit pas sacrifié à la rigueur budgétaire, faire en sorte que le potentiel de croissance soit accru et que les perspectives d'emploi soient meilleures», a rappelé Louis Schweitzer.

Au niveau national, pas moins de 450 millions d'euros ont été dépensés pour l'apprentissage dans le cadre de l'appel à projets 2010-2014, permettant de financer 75.000 places dans des secteurs d'excellence dont 17.000 sont des créations. «Un second volet d'investissement va représenter 125 millions d'euros», a annoncé Louis Schweitzer.

En Paca, outre la formation professionnelle (44 millions) et l'égalité des chances (19 millions), les investissements se concentrent notamment sur la recherche et l'innovation (800 millions), selon les chiffres communiqués par la préfecture de région.