Toulon-Clermont est-il le classico du rugby français?

RUGBY Pour les Toulonnais, il s'agit du duel face à leurs meilleurs ennemis...

Loic Becart

— 

Le Toulonnais Frédéric Michalak contre Clermont le 21 mars 2014.
Le Toulonnais Frédéric Michalak contre Clermont le 21 mars 2014. — AFP PHOTO / THIERRY ZOCCOLAN

Ce sont les meilleurs ennemis du rugby français. Toulon, deuxième au classement, et le leader Clermont se retrouvent samedi à Nice pour la 12e journée du Top 14. Les deux équipes trustent le sommet du rugby hexagonal depuis plusieurs années. Dans le coin gauche, Toulon : double champion d’Europe, dont la première fois contre Clermont, et champion de France sortant. Dans le coin droit, Clermont: finaliste du Top 14 de 2007 à 2010, pour un seul titre au final. De là à en faire un classico du rugby, à l'image des Real-Barça et OM-PSG du football?

Côté toulonnais, le président Mourad Boudjellal va chercher la BD Lucky Luke pour comparer cette rivalité. «Ce sont un peu Les rivaux de Painful Gulch, avec les O’Hara et les O’Timmins. Je ne sais pas qui a les grandes oreilles et qui a un gros nez mais on est un peu ennemis depuis des années. On se cherche, avec tout le respect qu’on a pour l’équipe de Clermont. Et puis, il y a souvent des anecdotes, surtout d’après-match.» Une référence notamment au duel de 2012, où il avait parlé de «sodomie arbitrale» pour qualifier la victoire des Auvergnats.

Un match de Coupe d'Europe avant l'heure

Cette année encore, le président toulonnais prévoit un coup d’après-match. «Peut-être cette année un rouge et noir sortira de la pelouse en jaune et bleu et un jaune et bleu ressortira en rouge et noir.» Mais il ne dira pas un mot de plus. «On est sur un marché concurrentiel, voilà…»

Chez les joueurs, on est surtout conscient de l’importance du match pour les supporters. «Quand tu les bats en finale de Coupe d’Europe, bien sûr que les supporters se trouvent des raisons d’en faire un gros match, explique le pilier du RCT Alexandre Menini. Outre le fait que ce soit le meilleur ennemi, ce sont souvent des matchs de haut de tableau, entre deux très gros effectifs du championnat de France.»

Ce duel au sommet tient en plus une place particulière dans le calendrier toulonnais: juste après la série de test-matchs internationaux, et avant deux duels importants en Coupe d’Europe contre Leicester. «Ca met de suite dans le bain, lance l’entraîneur Bernard Laporte. Il ne faudra pas tergiverser, y être tout de suite.»