Garde à vue de Vincent Labrune: L'Olympique de Marseille sort de son silence

FOOTBALL Le club assure vouloir faire avancer l'enquête...

Loic Becart

— 

Vincent Labrune, le président de l'OM, le 14 septembre 2013, à Toulouse.
Vincent Labrune, le président de l'OM, le 14 septembre 2013, à Toulouse. — NICOLAS TUCAT / AFP

Après une matinée de silence, l'Olympique de Marseille a réagi ce mardi après-midi à la garde à vue de son président Vincent Labrune, le directeur général Philippe Pérez et ses anciens dirigeants Pape Diouf et Jean-Claude Dassier.

Ces auditions se font dans le cadre d'une enquête sur le transfert d'André-Pierre Gignac de Toulouse vers Marseille en 2010. «Depuis l'ouverture de cette enquête, le club et ses dirigeants n'ont cessé de collaborer avec la justice et de contribuer à la manifestation de la vérité», assure le club dans un communiqué publié sur son site internet.

Silencieuse également à ce sujet, l'actionnaire majoritaire Margarita-Louis Dreyfus est mentionnée dans cette déclaration. «L’actionnaire du club, Margarita Louis-Dreyfus, a réitéré aujourd’hui sa détermination pour que l’Olympique de Marseille soit géré dans le respect des règles professionnelles et éthiques et a exprimé sa pleine confiance dans l’actuelle équipe dirigeante ainsi que dans le système judiciaire français.»